24 nov. 2016

Guide de survie du cycliste strasbourgeois durant le Marché de Noël.

Comme chaque année à la même période, Strasbourg se pare de ses décorations pour ce qui sera, cette année, la 446ème édition de son Marché de Noël. Du 25 novembre au 24 décembre, le «Christkindelsmärik» devrait drainer, comme chaque année, un peu plus de 2 millions de personnes, dans le centre historique, dont de nombreux touristes.




Photos : Jean-François Badias

Cette année, la manifestation accueille enfin un peu de nouveauté avec le Marché de Noël Off. Situé place Grimmeisen, à proximité de la Petite France, vous y trouverez uniquement des produits éthiques, responsables et originaux dans un décor atypique composé de dômes et de containers.

Comme l'année dernière, état d’urgence oblige, des dispositions spéciales ont été prises pour assurer la sécurité des visiteurs. Ainsi, la zone du centre ville comprise entre les deux bras de l'Ill sera interdite à la circulation automobile (sauf aux livraisons à certains horaires et aux résidents du centre ville bénéficiant d'un abonnement dans un parking en ouvrage) ainsi qu'au stationnement sur voirie.

Seuls les piétons et les cyclistes auront le droit de circuler sans restrictions dans le centre ville. Dans ce secteur, où la cohabitation entre ces deux catégories d'usagers de l'espace public, peut parfois être délicate, un flux de piétons supplémentaire déambulant dans la ville peut entraîner une hausse des « conflits d'usages » comme disent les techniciens. 

Voici donc quelques préconisations qui devront permettre aux piétons et aux cyclistes de cohabiter harmonieusement durant cette période. Elles sont complémentaires à la campagne de communication et de sensibilisation intitulée "C'est pas si bête !", lancée la semaine dernière par la ville de Strasbourg. De nombreux panonceaux installés au bord des pistes cyclables ou aux entrées des zones piétonnes incitent, les piétons à ne pas « trotter sur les pistes » et les cyclistes à « rouler cool en zone piétonne » et à « attacher leurs montures au parking ».


Adapter votre vitesse et vos déplacements.

Il convient tout d'abord de rappeler qu'en zone piétonne, le cycliste doit circuler à la vitesse du pas et ne pas occasionner de gênes aux piétons (Article R431-9 du code de la route). En zone piétonne et de rencontre, les piétons sont toujours prioritaires (sauf vis-à-vis du tramway). Tout conducteur (automobiliste, cyclomotoriste ou cycliste) est tenu de céder le passage aux piétons, y compris lorsqu'il est régulièrement engagé dans la traversée d'une chaussée ou qu'il manifeste clairement l'intention de le faire (Article R415-11 du code de la route). Enfin, tout conducteur doit faire preuve d'une prudence accrue à l'égard des usagers les plus vulnérables (Article R 412-6 du code de la route).


 

Restez donc poli et courtois si vous êtes gêné par des piétons. Ils ne connaissent peut être pas la ville et n'ont peut être pas l'habitude des cyclistes. Selon votre itinéraire cyclable, il sera plus rapide et confortable de contourner le centre ville surtout les après midi et le week end. Les quais Sud et Nord de l'Ill sont particulièrement adaptés pour éviter le centre ville lors de déplacements entre l'Est et l'Ouest de Strasbourg.


Rouler avec un vélo et un corps en bon état 

Cette période peut être propice à des contrôles de police renforcés ciblant les cyclistes (défaut d'éclairage, utilisation d'écouteurs, non respect des feux de signalisation). Plus que d'habitude, un vélo en bon état (éclairage en état de marche, sonnette et freins efficaces, pneus bien gonflés...) vous aidera à vous faire voir, entendre et à éviter les mauvaises surprises.



Ne pédalez pas sous l'emprise de vin chaud, d'autres breuvages alcoolisés ou de stupéfiants. Un cycliste ne peut pas perdre de points sur son permis de conduire, mais il peut naturellement être amendé pour non respect du code de la route. 

 
Où se stationner au centre-ville ?

Circuler à vélo dans le centre ville peut déjà être difficile, mais trouver un arceau pour y cadenasser sa monture peut se relever encore plus compliqué. Comme chaque année, la Ville de Strasbourg a déposé une centaine d'arceaux au centre ville (rue du Vieux Marché aux Poissons, place de la Cathédrale, place Kléber, place Broglie...) afin de garantir des conditions de marche plus optimales*. L'administration communale mise sur de nouvelles zones de stationnement massives aux entrées du secteur piétonnier. Trois ont été dernièrement mises en service. Malheureusement celles-ci sont d'ores et déjà saturées...






Troquer son vélo pour les transports en commun ?

Cela pourrait être une bonne solution, si durant cette période le tramway n'était pas régulièrement bondé. En plus des usagers quotidiens, de nombreux visiteurs l'utilisent, notamment à partir des parcs relais du réseau CTS. Ces derniers affichent régulièrement complets durant cette période. De plus, dans le secteur piétonnier, bien que prioritaire, à cause de la foule, il circule à vitesse réduite. 

Enfin, pour des raisons de sécurité, les trois stations les plus proche du Marché de Noël (Broglie, Homme de Fer et Langstross Grand'Rue) ne sont pas desservies durant toute la durée du Marché ou de 11h à 20h. Les principales lignes de bus sont quant à elles tributaires de la circulation automobile plus intense durant cette période. 


Découvrir ou faire découvrir la ville autrement ?

Vous ne voulez pas slalomer à vélo au milieu des piétons et vous embêter à chercher un endroit pour parquer votre vélo, alors optez pour le vélo taxi ! Les deux compagnies strasbourgeoises Cyclorama et Vélissimo sont autorisées à circuler dans le centre ville. Elles vous prennent et vous déposent la où vous voulez ! 


De plus, si vous recherchez une façon originale de découvrir Strasbourg, sachez que durant la période du Marché de Noël, ces deux compagnies proposent des balades nocturnes à la découverte des différents quartiers de la ville et de ses illuminations. Elles sont l'occasion d'apprendre de nombreuses anecdotes insolites sur l'histoire de Strasbourg et de découvrir la ville de nuit confortablement installé sur la banquette arrière d'un vélo taxi en sirotant pourquoi pas, un bon vin chaud !

Durant le marché de Noël, le centre ville de Strasbourg n'est pas une No Go Zone pour les cyclistes. Cependant, la densité de la foule et la place prise par les animations contraignent fortement les déplacements à vélo et même, de plus en plus à pieds ! Il est donc préférable, si possible, d’adapter ses déplacements.

Enfin, amis cyclistes strasbourgeois, au lieu de confier vos plaintes et desiderata aux médias ou de les diffuser sur les réseaux sociaux, il serait beaucoup plus constructif de faire remonter les problèmes rencontrés (stationnement automobile sur trottoirs ou pistes cyclables, défaut de signalisation, de marquage ou de stationnement...) à l'association CADR 67. Après analyse, elle les transférera aux services de la Ville ou de l'Eurométropole, avec lesquels, elle est en relation quotidienne et suivra leurs traitements avec opiniâtreté !



P.S : Les recommandations présentées dans cet article sont également valables le reste de l'année !

* Complément du 25/11/2016 : les services techniques de l'Eurométropole de Strasbourg me soufflent dans mon oreillette que près de 400 places de stationnement temporaires ont été créés pour plus que compenser les arceaux enlevés (rue de la Fonderie, rue Sébastopol, rue du Temple Neuf, rue des juifs, quai Lezay Marnesia, place d'Austerlitz, rue de la Division Leclerc...). Le saviez-vous ?

8 commentaires:

  1. Pour l'instant, se reporter sur les quais n'est pas encore une solution rassurante en vélo, où il n'y a physiquement pas de place pour 2 fois vélo+voiture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur les quais Nord il y a des amenagements continus entre la place de la République et le MAMCS.Sur les quais Sud, il ne faut pas hésiter à rouler au milieu de la voie pour forcer les voitures a rester derrière vous, même si elles klaxonnent...

      Supprimer
    2. "Sur les quais Nord il y a des amenagements continus entre la place de la République et le MAMCS."
      Il n'y a que moi qui trouve que le passage de la place des halles dans le sens Rep'-> Mamcs est totalement biscornu ?

      Supprimer
  2. Effectivement ce secteur n'est pas terrible dans les deux sens. Je propose que la voie de gauche de la trémie soit affectée aux cyclistes pour franchir ce secteur plus rapidement sans traverser les voies du tram et slalomer entre les piétons...

    RépondreSupprimer
  3. Il n'y a pas que des désavantages: par exemple, la disparition des voitures rue de la division Leclerc est bien agréable (plus de stationnement sauvage sur la piste vélo existante, route libérée...)
    Mais c'est sûr qu'il faut faire un effort supplémentaire pour partager l'espace avec les touristes.
    sinon, merci pour la suggestion de contacter le CADR 67 :)

    RépondreSupprimer
  4. J'aimerais aussi que les pietons que marchent sur les pistes cyclables sans aucune gêne reçoivent une amende. Cela facilitera les choses pour tout le monde. Et, si possible une amende majorée pour leur attitude agressive et très peu respectueuse envers les cyclistes qui circulent de façon correcte.

    RépondreSupprimer
  5. Jérémie Moussay26 novembre 2016 à 13:21

    Je souscris à ces préconisations. Sauf que déporter le trafic cycliste autour de la grande île pousse beaucoup de cyclistes à parer au plus vite et à rouler n'importe comment aux endroits où ils trouvent de la place. Vendredi soir, les pistes de l'avenue de la Marseillaise étaient un gros foutoir.
    D'autre part, ces histoires d'arceaux disposés par la ville un peu partout en périphérie du centre, c'est de la com' et c'est un prétexte pour vider le centre des vélos. Ce que veux la municipalité, ce n'est pas un centre-ville où les gens se rencontrent, c'est un centre-ville pour touristes à pied. Si je prends mon vélo tous les jours, c'est aussi pour avoir le choix de me garer au plus près des commerces qui m'intéressent. Quand je viens de Neudorf, je n'ai pas envie de poser mon vélo place d'Austerlitz, marcher 30 minutes aller et retour pour reprendre mon vélo place d'Austerlitz avant de finir mon parcours à vélo vers Schilik.

    Enfin, concernant le dernier paragraphe, pour lequel je me sens visé personnellement, je considère que le dialogue avec la municipalité revient à pisser dans un violon. On m'a rapporté le discours virulent du vice-président du CADR lors de la cérémonie de remise des prix de l'opération "au boulot à vélo". Rien n'a changé depuis. Les élus connaissent parfaitement la situation mais ne font rien pour améliorer le sort des cyclistes, qu'il s'agisse de leur sécurité ou de leur confort.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Jérémie.

    Vous avez votre pratique du vélo et du stationnement, mais cela ne veut pas dire que tous les cyclistes fonctionnent comme vous. Vous pouvez continuer à vous stationner dans le centre, c’est votre droit mais d'autres cyclistes utiliseront sans doute ces 400 places que vous appelez de la com' car elles correspondent à leurs besoins.

    Concernant le dernier paragraphe, je ne vise personne. Je pense, mais c'est mon avis, qu'il est préférable de passer par des associations connues et reconnues qui travaillent au quotidien à améliorer les conditions de déplacements des cyclistes. Je pense également que croire que tout va changer en 6 mois est malheureusement mal connaître le fonctionnement des administrations. Une politique ou un travail associatif reconnue se construisent sur la durée, pas en 6 mois...

    RépondreSupprimer