10 nov. 2016

La vélostation du futur est en service à Berne !

­A Berne, comme dans toutes les villes où le vélo est massivement utilisé et qui disposent d'une offre ferroviaire de qualité, le stationnement dans le secteur de la gare est problématique. La capitale de la Confédération Helvétique, 140 000 habitants (400 000 dans son agglomération), travaille sur cette thématique depuis le début des années 2000. Trois vélostations ont été progressivement mises en service. L'offre n'étant toujours pas suffisante, une quatrième vélostation proposant 1000 places, soit plus que ce que les trois premières proposaient, a été inaugurée en mars 2016.

Astucieusement intégrée dans le sous sol d'un projet immobilier, la vélostation « Schanzenpost », se développe sur 1600 m². Elle est accessible en deux endroits par des ascenseurs et des rampes suffisamment larges pour manœuvrer facilement un tandem ou un biporteur. Plus qu'un simple parking à vélos, elle offre, grâce à la présence du personnel de l'association Bern Rollt et à son local, tous les services que les cyclistes peuvent avoir besoin (petites réparations, nettoyage, vente de pièces de rechanges ou d'accessoires, location de vélos, toilettes....). 


Le personnel, composé d'employés en réinsertion et de réfugiés, est présent de 6h à 22h en semaine et de 8h à 22h le samedi. La vélostation est quant à elle accessible en continu. Elle est vidéo surveillée et bénéficie d'une station de gonflage et de casiers. 770 places sont disponibles sur des rangements à deux niveaux et plus de 200 sur des arceaux classiques. Ils pourraient être, si la demande le nécessite, remplacés par du stationnement à deux niveaux. Deux zones spéciales, situées à proximité du local de réparation, sont réservées l'une au stationnement des vélos spéciaux (biporteurs, triporteurs, remorques, tandems, trikes...) et l'autre aux vélos à assistance électrique. Cette dernière est équipée de prises permettant de recharger les batteries.

 

Les tarifs de cette nouvelle vélostation sont les mêmes que pour les trois autres. Les vingt premières minutes sont gratuites. La journée est à 1 CHF (0,92 €*), les 6 mois à 90 CHF (83 €*) et l'abonnement annuel à 150 CHF (138 €*). Pour inciter les cyclistes à fréquenter cet équipement rapidement, à les fidéliser et ainsi diminuer le stationnement sauvage sur l'espace public à proximité de la gare, la ville a lancé une offre promotionnelle. Elle propose une réduction de 50 % pour les 500 premiers abonnements annuels.

Cette vélostation a coûté un peu plus de 2 millions de francs suisses (1,84 millions d'Euros). Elle a bénéficié de subventions fédérales et cantonales. Le solde de 720 000 CHF (660 000 €) a été pris en charge par l'administration communale, de même que le coût de fonctionnement estimé à 320 000 CHF/an (295 000 €). L'intégration dans un projet urbain, son coût, la prise en compte des différents usages des cyclistes, les services et les tarifs proposés ainsi que sa dimension sociale fait de cette vélostation une structure au service de l'intermodalité et des besoins actuels et futurs des cyclistes de l'ensemble de l'agglomération bernoise.

Un tel équipement doit faire rêver les nombreux cyclistes strasbourgeois qui galèrent tous les jours à trouver une place de stationnement autour de la gare et notamment ceux qui fréquentent le parking souterrain payant de 850 places. Son manque d'entretien est une honte pour une ville qui se vante d'être la capitale française du vélo et représente un sérieux handicap pour conserver son rang de quatrième ville cyclable au monde...


* Conversion des Francs suisses en Euros réalisée sur la base du taux de change en vigueur au moment de la publication de l'article soit 1 CHF= 0,92 €.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire