14 nov. 2016

Le malheureux anniversaire de Cargologie !

C’était il y a un an ! Le lendemain des attentats de Paris qui ont fait 130 victimes dans la soirée du 13 Novembre 2015 se déroulait le Go Go Cargo. Groggy par cette nouvelle, nous avons, avec Esprit Cycles, décidé de maintenir cette manifestation qui célébrait la sortie du livre “Cargologie, le vélo cargo comme alternative à la voiture en ville”. La fréquentation a conforté notre choix de résilience face au terrorisme. L’ambiance néanmoins conviviale et festive n’était pas sans rappeler les courses de vélos cargo qui se déroulaient à Paris ou Copenhague dans les années 1930…

Course de triporteurs dans les années 1930 à Paris. Source : parisienne de photographie.
Course de triporteurs dans les années 1930 à Paris. Source : parisienne de photographie
Course de biporteurs dans les années 1930 à Copenhague. Source : copenhagenize.eu

Il serait prétentieux de dire que le Go Go Cargo a activement participé au développement des vélos cargo à Strasbourg. Cependant, une chose est sûre, les locations et les ventes de biporteurs et de triporteurs des vélocistes strasbourgeois ne se sont jamais portées aussi bien qu'en 2016. Cet engouement se vérifie quotidiennement sur les pistes cyclables de la capitale alsacienne où les vélos cargos sont toujours plus nombreux.












 

Cargologie a été publié pour mettre en avant le développement des vélos cargo et répondre aux questions qui me sont régulièrement posées lorsque je me déplace avec mon triporteur. Est-ce facile à conduire ? L’avez-vous construit vous-même ? Est-ce dangereux pour les enfants ? Combien ça coûte ? Où puis-je en essayer un ?... Les réponses à ces interrogations sont données par la vingtaine de témoignages d’usagers strasbourgeois présents dans le livre et illustrées par les 200 photos prises dans les rues de Strasbourg et d’autres villes européennes.

A ce jour, plus de 180 exemplaires du livre ont été achetés en France et dans d’autres pays notamment en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suisse et en Belgique. Pour un livre en français traitant d’une thématique très ciblée et qui est uniquement distribué via un blog et quelques magasins spécialisés à Strasbourg (Esprit Cycles, Rustine et Burette, CitiZenBike et à la Maison du vélo), le résultat semble plus que satisfaisant.

Le livre a également été présenté dans diverses manifestations et évènements comme le Nantes Cargo Bikes Meeting, le Berliner Fahrad Show, l’International Cargo Bike Festival de Nimègue ou encore dernièrement le Carvelo Camp qui se déroulait à Berne. L'ouvrage a toujours rencontré un public intéressé et conquis par la richesse et la diversité du livre. Gage de qualité et de sérieux, sachez que pour les strasbourgeois, l’ouvrage est disponible en prêt à domicile à la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg (BNUS). Il est également toujours disponible à la vente à distance.

Exposition cargologique lors du Nantes Cargo Bikes meeting en Juin 2016. Source : Xavier Cadeau / Weelz.fr

Depuis la sortie du livre, j'ai pu également me rendre compte du développement de la Cargologie en Suisse et notamment à Lausanne, ville au relief marqué et réputée peu cyclable. Grâce à des modèles hauts de gamme dont la puissance du moteur peut aller jusqu'à 1000 W et qui délivrent une assistance jusqu'à 45km/h*, de plus en plus de lausannois s'affranchissent du relief de la capitale vaudoise sans voiture.






Un an après la sortie de ce livre, la Cargologie continue à se développer et à faire de nouveaux adeptes. En plus des familles qui représentent une grande majorité des usagers, des entreprises se convertissent au vélo cargo pour livrer des marchandises ou proposer leurs services. Les fabricants diversifient leurs modèles pour s’adapter au mieux à la demande et les services de locations de vélos cargo fleurissent dans de nombreuses villes suisses, allemandes ou autrichiennes. Il n’y a plus de doutes possibles, le vélo cargo est une alternative à la voiture en ville !


* Règlementation concernant les vélos à assistance éléctrique en Suisse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire