11 mai 2017

Entre Strasbourg et Kehl, les transports alternatifs à l’automobile effacent la frontière franco-allemande.



L’Eurométropole de Strasbourg a inauguré fin Avril l’extension de la ligne D de son réseau de tramway. D’une longueur de 2,7 kilomètres, elle relie l’ancien terminus Aristide Briand situé à Neudorf à la ville allemande de Kehl peuplée de près de 35 000 habitants via le quartier du Port du Rhin. Cette extension marque une importante étape dans le développement du réseau de tramway de l’agglomération. Transfrontalière et ayant nécessité deux nouveaux ponts dédiés au tramway et aux modes actifs dont un sur le Rhin, ce prolongement d’un montant de 108 millions d’Euros (montant global du projet jusqu’au centre-ville de Kehl), dessert plusieurs secteurs en pleine mutation urbaine et dont l’organisation et les espaces publics seront complétement recomposés autour de cet axe. 

Vue du pont du Rhin et de Kehl, prise du côté français. Lithographie d'Henri Muller vers 1840. Source : Strasbourg, cent quarante gravures et dessins anciens, Paul Ahne, Ville de Strasbourg, 1971.
Vue de synthèse de l'extension de la ligne D et des urbanisations planifiées dans le secteurs. Source : Eurométropole de Strasbourg
Ce nouveau tronçon de la ligne D est accompagné comme toutes les lignes de tramway strasbourgeoises d’un aménagement cyclable de grande qualité qui représente la branche du réseau Vélostras vers Kehl. En partant d’Aristide Briand, la piste cyclable bidirectionnelle se dirige vers le nouveau pont qui traverse le bassin Vauban. D’une longueur de 160 m, sans pile intermédiaire et d’un cout de 10 millions d’euros, cet ouvrage d’art est constitué d'un arc métallique qui culmine à 40 mètres au-dessus du bassin. Il enjambe et supporte grâce à des haubans un tablier courbe qui se compose d’un trottoir, des deux voies de circulation du tram et d’une voie verte d’une largeur de 4 m.








Image de synthèse du bassin Dusuzeau à long terme. Source: Eurométropole de Strasbourg
Après avoir franchi la route du Petit-Rhin, l’itinéraire cyclable continue à suivre la ligne de tramway. Il prend la direction du quartier du port du Rhin à travers d’anciennes zones industrielles en friche ou en transition qui deviendront à moyen/long terme des logements ou des bureaux. Il passe ensuite sous les voies ferroviaires du port et de la ligne Strasbourg/Kehl et tangente la route du Rhin. Puis, il traverse le quartier du port du Rhin, à partir duquel vous pouvez apercevoir les arches de l’ouvrage d’art majeur de l’itinéraire qui permet de franchir le Rhin, ancienne frontière entre la France et l’Allemagne. 





La transformation du pont routier de l'Europe ayant été estimée trop onéreuse et permettant de faire circuler le tramway que sur une voie unique, il a été décidé de réaliser un nouveau pont sur le Rhin. Il mesure 275 m de long et a nécessité la construction d’une nouvelle pile au milieu du Rhin. Ce pont, d’un montant de 24,3 millions d’Euros, se compose de deux doubles arcs à haubans d’une hauteur de 20 mètres. Ils séparent les espaces de circulations dédiés au tramway et aux modes actifs qui se partagent une généreuse voie verte. Le pont, baptisé Beatus Rhénanus en hommage à ce grand humaniste alsacien du XVIème siècle, débouche directement sur la gare de Kehl, et permet de se connecter au réseau cyclable local. Le tramway y effectue provisoirement son terminus, avant de poursuivre en 2018 son trajet sur deux stations vers le centre-ville de la cité allemande. 


Traverser la frontière franco-allemande à vélo est un jeu d'enfant à Strasbourg !




Il était déjà possible de circuler entre Strasbourg et Kehl à vélo dans de bonnes conditions grâce à la passerelle des deux rives inaugurée en 2004. Plus direct, déconnecté du réseau viaire et faisant découvrir de nouveaux secteurs de la ville, ce nouvel aménagement, dont les connexions avec le réseau cyclable seront encore améliorées dans les années à venir (prolongement de la voie verte du quai du bassin Dusuzeau, passerelle vers la Citadelle…), est déjà emprunté par de nombreux cyclistes et piétons. Au-delà, de la symbolique géopolitique, il représente certainement l’un de plus beaux itinéraires cyclables de l’agglomération strasbourgeoise.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire