21 févr. 2017

Le Maquis, nouveau bastion de la culture vélo à Strasbourg.

C'est l'histoire de deux personnes. La première, Vincent Schlosser, grand passionné de vélo anciens, de voyages à vélo et de thé, a œuvré pendant quelques années comme réparateur à Décathlon avant d'ouvrir, en 2006, la réputée enseigne strasbourgeoise Esprit Cycles qui dispose aujourd'hui de trois magasins à Strasbourg.

La seconde, Ivan Ivry, passionné de VTT, ancien négociateur de tapis persan pendant plus de 10 ans, a souhaité réorienter sa vie professionnelle vers le vélo. Pour cela, il a passé un certificat de qualification professionnelle de mécanicien de cycles qu'il a validé par un stage chez Esprit Cycles sous la direction de Vincent. Il y découvre l'importante histoire et héritage de la bicyclette française, véritable objet d'art à ses yeux. L'idée d'un lieu mêlant art, bicyclette et café commence à germer dans la tête des deux nouveaux compères. Ils ont ainsi quitté leurs affaires respectives et ont concrétisé leur nouveau projet, avec l'ouverture, il y a une semaine, du Maquis, le premier café vélo de Strasbourg.



L'équipe du Maquis avec de gauche à droite, Bastien le mécanicien, Vincent et Yvan.
Pour mieux définir leur concept,  les deux associés sont allés voir ce qui se faisait ailleurs. Ils sont revenus avec de très bonnes vibrations de Lola Bikes & Coffee à la Haye aux Pays-Bas et de tous les cafés vélos de Londres. Ils ont ensuite rapidement trouvé un petit local dont personne ne voulait, situé place d'Austerlitz, le long de la piste cyclable la plus fréquentée de Strasbourg, emplacement idéal pour un vélo café.



Bien acerbes pour tout ce qui touche au vélo, les deux maquisards étaient néophytes dans le domaine du café. Cependant, voulant bien faire les choses, proposer des produits uniques et de qualité, ils ont  décidé de travailler avec le torréfacteur parisien Lomi qui leur a dispensé différentes formations sur cette graine, de ses origines à ses variétés en passant par l'étape clé de sa torréfaction et son service.


Au Maquis, dans une décoration mettant en avant le vélo vintage, vous pourrez déguster un bon café ou un thé (en provenance du Thé des Muses), accompagné d'une délicieuse pâtisserie tranquillement installé dans sa mezzanine cosy. Vous pourrez vous y détendre ou travailler, grâce à la bonne connexion wi-fi,  tout en observant votre vélo se faire réparer à travers la partie de sol vitrée donnant sur le petit atelier de réparation. Dans celui-ci toutes les réparations quotidiennes sont possibles (crevaisons, révision des freins ou des lumières...). Vous pourrez également profiter du petit coin bibliothèque où vous trouverez des ouvrages et magazines sur le vélo (dont Cargologie) mais également sur le café.






Le vélo café propose également des accessoires allant des premiers prix à du haut de gamme comme les selles et sacoches Berthoux ou des rustines originales. Il y sera également bientôt possible de louer des vélos (dont des biporteurs) et d'acheter des vélos d'occasion retapés par les mains expertes des deux nouveaux baristas. Des animations et des nouveautés devraient également bientôt être proposées sur la carte (petite restauration à midi, bières, smoothies....). Des réparations plus importantes ou des personnalisations poussées sont également réalisables dans l'atelier du Maquis situé au Neudorf.




L’appellation « le Maquis » a été proposée par Vincent en souvenir de ces voyages au Bénin où tous les petits bars de brousses, principaux lieux d’échanges, de rencontres et de discussions, se nomment ainsi. Il a également séduit Yvan pour son rapport à la résistance et au monde végétal. Établissement unique, agréable et qui manquait dans la capitale française du vélo, Le Maquis s'adresse bien sûr aux cyclistes mais a également vocation à toucher un public plus large et familial venu pour l'ambiance chaleureuse du lieu et les bons produits qu'il propose. En espérant qu’un jour ou l’autre, les clients ne venant pas à vélo, soient séduits par ce mode de transport et se mettent à pédaler... dopés par la caféine du Maquis !

1 commentaire: