24 nov. 2016

Guide de survie du cycliste strasbourgeois durant le Marché de Noël.

Comme chaque année à la même période, Strasbourg se pare de ses décorations pour ce qui sera, cette année, la 446ème édition de son Marché de Noël. Du 25 novembre au 24 décembre, le «Christkindelsmärik» devrait drainer, comme chaque année, un peu plus de 2 millions de personnes, dans le centre historique, dont de nombreux touristes.




Photos : Jean-François Badias

Cette année, la manifestation accueille enfin un peu de nouveauté avec le Marché de Noël Off. Situé place Grimmeisen, à proximité de la Petite France, vous y trouverez uniquement des produits éthiques, responsables et originaux dans un décor atypique composé de dômes et de containers.

Comme l'année dernière, état d’urgence oblige, des dispositions spéciales ont été prises pour assurer la sécurité des visiteurs. Ainsi, la zone du centre ville comprise entre les deux bras de l'Ill sera interdite à la circulation automobile (sauf aux livraisons à certains horaires et aux résidents du centre ville bénéficiant d'un abonnement dans un parking en ouvrage) ainsi qu'au stationnement sur voirie.

Seuls les piétons et les cyclistes auront le droit de circuler sans restrictions dans le centre ville. Dans ce secteur, où la cohabitation entre ces deux catégories d'usagers de l'espace public, peut parfois être délicate, un flux de piétons supplémentaire déambulant dans la ville peut entraîner une hausse des « conflits d'usages » comme disent les techniciens. 

Voici donc quelques préconisations qui devront permettre aux piétons et aux cyclistes de cohabiter harmonieusement durant cette période. Elles sont complémentaires à la campagne de communication et de sensibilisation intitulée "C'est pas si bête !", lancée la semaine dernière par la ville de Strasbourg. De nombreux panonceaux installés au bord des pistes cyclables ou aux entrées des zones piétonnes incitent, les piétons à ne pas « trotter sur les pistes » et les cyclistes à « rouler cool en zone piétonne » et à « attacher leurs montures au parking ».


Adapter votre vitesse et vos déplacements.

Il convient tout d'abord de rappeler qu'en zone piétonne, le cycliste doit circuler à la vitesse du pas et ne pas occasionner de gênes aux piétons (Article R431-9 du code de la route). En zone piétonne et de rencontre, les piétons sont toujours prioritaires (sauf vis-à-vis du tramway). Tout conducteur (automobiliste, cyclomotoriste ou cycliste) est tenu de céder le passage aux piétons, y compris lorsqu'il est régulièrement engagé dans la traversée d'une chaussée ou qu'il manifeste clairement l'intention de le faire (Article R415-11 du code de la route). Enfin, tout conducteur doit faire preuve d'une prudence accrue à l'égard des usagers les plus vulnérables (Article R 412-6 du code de la route).


 

Restez donc poli et courtois si vous êtes gêné par des piétons. Ils ne connaissent peut être pas la ville et n'ont peut être pas l'habitude des cyclistes. Selon votre itinéraire cyclable, il sera plus rapide et confortable de contourner le centre ville surtout les après midi et le week end. Les quais Sud et Nord de l'Ill sont particulièrement adaptés pour éviter le centre ville lors de déplacements entre l'Est et l'Ouest de Strasbourg.


Rouler avec un vélo et un corps en bon état 

Cette période peut être propice à des contrôles de police renforcés ciblant les cyclistes (défaut d'éclairage, utilisation d'écouteurs, non respect des feux de signalisation). Plus que d'habitude, un vélo en bon état (éclairage en état de marche, sonnette et freins efficaces, pneus bien gonflés...) vous aidera à vous faire voir, entendre et à éviter les mauvaises surprises.



Ne pédalez pas sous l'emprise de vin chaud, d'autres breuvages alcoolisés ou de stupéfiants. Un cycliste ne peut pas perdre de points sur son permis de conduire, mais il peut naturellement être amendé pour non respect du code de la route. 

 
Où se stationner au centre-ville ?

Circuler à vélo dans le centre ville peut déjà être difficile, mais trouver un arceau pour y cadenasser sa monture peut se relever encore plus compliqué. Comme chaque année, la Ville de Strasbourg a déposé une centaine d'arceaux au centre ville (rue du Vieux Marché aux Poissons, place de la Cathédrale, place Kléber, place Broglie...) afin de garantir des conditions de marche plus optimales*. L'administration communale mise sur de nouvelles zones de stationnement massives aux entrées du secteur piétonnier. Trois ont été dernièrement mises en service. Malheureusement celles-ci sont d'ores et déjà saturées...






Troquer son vélo pour les transports en commun ?

Cela pourrait être une bonne solution, si durant cette période le tramway n'était pas régulièrement bondé. En plus des usagers quotidiens, de nombreux visiteurs l'utilisent, notamment à partir des parcs relais du réseau CTS. Ces derniers affichent régulièrement complets durant cette période. De plus, dans le secteur piétonnier, bien que prioritaire, à cause de la foule, il circule à vitesse réduite. 

Enfin, pour des raisons de sécurité, les trois stations les plus proche du Marché de Noël (Broglie, Homme de Fer et Langstross Grand'Rue) ne sont pas desservies durant toute la durée du Marché ou de 11h à 20h. Les principales lignes de bus sont quant à elles tributaires de la circulation automobile plus intense durant cette période. 


Découvrir ou faire découvrir la ville autrement ?

Vous ne voulez pas slalomer à vélo au milieu des piétons et vous embêter à chercher un endroit pour parquer votre vélo, alors optez pour le vélo taxi ! Les deux compagnies strasbourgeoises Cyclorama et Vélissimo sont autorisées à circuler dans le centre ville. Elles vous prennent et vous déposent la où vous voulez ! 


De plus, si vous recherchez une façon originale de découvrir Strasbourg, sachez que durant la période du Marché de Noël, ces deux compagnies proposent des balades nocturnes à la découverte des différents quartiers de la ville et de ses illuminations. Elles sont l'occasion d'apprendre de nombreuses anecdotes insolites sur l'histoire de Strasbourg et de découvrir la ville de nuit confortablement installé sur la banquette arrière d'un vélo taxi en sirotant pourquoi pas, un bon vin chaud !

Durant le marché de Noël, le centre ville de Strasbourg n'est pas une No Go Zone pour les cyclistes. Cependant, la densité de la foule et la place prise par les animations contraignent fortement les déplacements à vélo et même, de plus en plus à pieds ! Il est donc préférable, si possible, d’adapter ses déplacements.

Enfin, amis cyclistes strasbourgeois, au lieu de confier vos plaintes et desiderata aux médias ou de les diffuser sur les réseaux sociaux, il serait beaucoup plus constructif de faire remonter les problèmes rencontrés (stationnement automobile sur trottoirs ou pistes cyclables, défaut de signalisation, de marquage ou de stationnement...) à l'association CADR 67. Après analyse, elle les transférera aux services de la Ville ou de l'Eurométropole, avec lesquels, elle est en relation quotidienne et suivra leurs traitements avec opiniâtreté !



P.S : Les recommandations présentées dans cet article sont également valables le reste de l'année !

* Complément du 25/11/2016 : les services techniques de l'Eurométropole de Strasbourg me soufflent dans mon oreillette que près de 400 places de stationnement temporaires ont été créés pour plus que compenser les arceaux enlevés (rue de la Fonderie, rue Sébastopol, rue du Temple Neuf, rue des juifs, quai Lezay Marnesia, place d'Austerlitz, rue de la Division Leclerc...). Le saviez-vous ?

17 nov. 2016

Cargoli lance le vélo cargo à 25 € et 35 € !

Ce n’est pas une blague ! Vous pouvez vous offrir un vélo cargo pour 25 ou 35 € sauf que celui-ci sera un modèle réduit en bois réalisé par Nico Jungel. Cet artiste berlinois a déjà construit un vélo cargo unique aux dimensions impressionnantes reposant sur 8 roues équipées d’une motorisation alimentée par des panneaux photovoltaïques !

L’idée de réaliser des modèles miniatures de vélos cargo est née de sa récente paternité. Nico souhaitait montrer à son enfant, dès le plus jeune âge, qu’il existe autre chose que des voitures pour jouer et se déplacer. Cependant, les jouets pour enfants étant soumis à des exigences règlementaires draconiennes, Nico Jungel a opté pour la création de modèles réduits pour les adultes.


Aidé dans ce projet par l’entreprise berlinoise spécialisée dans la promotion du vélo cargo Cargobike.jetzt, Cargoli propose trois modèles réduits de vélos cargo. Un biporteur (22,5 x 6 x 9 cm) et un triporteur (19,5 x 8,5 x 10 cm) équipé d’une caisse  à l’avant sont proposés au tarif de 25 €. Un second biporteur  (24,0 x 11 x 15 cm) avec une caisse plus volumineuse montée sur un essieu arrière est facturé à 35 €. Ils sont fabriqués à Berlin et à monter soit même. Le cadre, le caisson, la selle et les roues sont formés de morceaux de contreplaqué de bouleau de quelques millimètres de largueur. Le guidon, les pédales ainsi que les axes de roues sont constitués de petites barres de hêtre.


 


Objet de décoration, jouet pour grands enfants, pot de fleur, tirelire, porte carte, ces différents modèles réduits de vélos cargo peuvent, comme dans la vie de tous les jours, se décliner en de multiples usages.






Cargoli est à la recherche de distributeurs en France, en Suisse et en Belgique. Les commandes à l'unité sont également possible pour les particuliers. Sachez qu'à partir de 20 exemplaires, vous pouvez personnaliser les modèles réduits avec un logo. Utiles, beaux, responsables et peu onéreux, ces vélos cargo feront de très originaux cadeaux de Nöel!

14 nov. 2016

Le malheureux anniversaire de Cargologie !

C’était il y a un an ! Le lendemain des attentats de Paris qui ont fait 130 victimes dans la soirée du 13 Novembre 2015 se déroulait le Go Go Cargo. Groggy par cette nouvelle, nous avons, avec Esprit Cycles, décidé de maintenir cette manifestation qui célébrait la sortie du livre “Cargologie, le vélo cargo comme alternative à la voiture en ville”. La fréquentation a conforté notre choix de résilience face au terrorisme. L’ambiance néanmoins conviviale et festive n’était pas sans rappeler les courses de vélos cargo qui se déroulaient à Paris ou Copenhague dans les années 1930…

Course de triporteurs dans les années 1930 à Paris. Source : parisienne de photographie.
Course de triporteurs dans les années 1930 à Paris. Source : parisienne de photographie
Course de biporteurs dans les années 1930 à Copenhague. Source : copenhagenize.eu

Il serait prétentieux de dire que le Go Go Cargo a activement participé au développement des vélos cargo à Strasbourg. Cependant, une chose est sûre, les locations et les ventes de biporteurs et de triporteurs des vélocistes strasbourgeois ne se sont jamais portées aussi bien qu'en 2016. Cet engouement se vérifie quotidiennement sur les pistes cyclables de la capitale alsacienne où les vélos cargos sont toujours plus nombreux.












 

Cargologie a été publié pour mettre en avant le développement des vélos cargo et répondre aux questions qui me sont régulièrement posées lorsque je me déplace avec mon triporteur. Est-ce facile à conduire ? L’avez-vous construit vous-même ? Est-ce dangereux pour les enfants ? Combien ça coûte ? Où puis-je en essayer un ?... Les réponses à ces interrogations sont données par la vingtaine de témoignages d’usagers strasbourgeois présents dans le livre et illustrées par les 200 photos prises dans les rues de Strasbourg et d’autres villes européennes.

A ce jour, plus de 180 exemplaires du livre ont été achetés en France et dans d’autres pays notamment en Allemagne, aux Pays-Bas, en Suisse et en Belgique. Pour un livre en français traitant d’une thématique très ciblée et qui est uniquement distribué via un blog et quelques magasins spécialisés à Strasbourg (Esprit Cycles, Rustine et Burette, CitiZenBike et à la Maison du vélo), le résultat semble plus que satisfaisant.

Le livre a également été présenté dans diverses manifestations et évènements comme le Nantes Cargo Bikes Meeting, le Berliner Fahrad Show, l’International Cargo Bike Festival de Nimègue ou encore dernièrement le Carvelo Camp qui se déroulait à Berne. L'ouvrage a toujours rencontré un public intéressé et conquis par la richesse et la diversité du livre. Gage de qualité et de sérieux, sachez que pour les strasbourgeois, l’ouvrage est disponible en prêt à domicile à la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg (BNUS). Il est également toujours disponible à la vente à distance.

Exposition cargologique lors du Nantes Cargo Bikes meeting en Juin 2016. Source : Xavier Cadeau / Weelz.fr

Depuis la sortie du livre, j'ai pu également me rendre compte du développement de la Cargologie en Suisse et notamment à Lausanne, ville au relief marqué et réputée peu cyclable. Grâce à des modèles hauts de gamme dont la puissance du moteur peut aller jusqu'à 1000 W et qui délivrent une assistance jusqu'à 45km/h*, de plus en plus de lausannois s'affranchissent du relief de la capitale vaudoise sans voiture.






Un an après la sortie de ce livre, la Cargologie continue à se développer et à faire de nouveaux adeptes. En plus des familles qui représentent une grande majorité des usagers, des entreprises se convertissent au vélo cargo pour livrer des marchandises ou proposer leurs services. Les fabricants diversifient leurs modèles pour s’adapter au mieux à la demande et les services de locations de vélos cargo fleurissent dans de nombreuses villes suisses, allemandes ou autrichiennes. Il n’y a plus de doutes possibles, le vélo cargo est une alternative à la voiture en ville !


* Règlementation concernant les vélos à assistance éléctrique en Suisse.