8 sept. 2016

Avec le triporteur Bella Bike, la Cargologie continue à se développer à Strasbourg !

Dix mois après la sortie du livre Cargologie et l'organisation du Go Go Cargo, le vélo cargo continue à se développer à Strasbourg. Ces vélos, capables de transporter en toute sécurité plusieurs enfants ou des marchandises allant jusqu'à plus de cent kilos, sont de plus en plus nombreux sur les pistes cyclables strasbourgeoises. Les commandes explosent chez les trois principaux distributeurs de la première ville cyclable de France (Cityzen Bikes, Esprit Cycles et Rustine et Burette) et les modèles rencontrés se diversifient.

Parmi les nouveautés, notons le Vélovan de Wheel'e, ce gros porteur que l'entreprise de livraison Novéa utilise depuis quelques mois ou le tout nouveau Fiets Fabrik de Nooï qui propose, à midi, depuis la rentrée des pâtes à emporter du lundi au vendredi, place de Bordeaux en face du lycée Kléber. Mais la palme de l'originalité revient au nouveau biporteur fabriqué, de ses propres mains de forgerons, par Ben en soudant des parties de vélos récupérées. Perché en hauteur, il est sûr de pouvoir bien surveiller le chargement de la plateforme de son vélo.

Biporteur pliable avec assistance électrique dans le moyeu arrière.
Triporteur Troy Basic à 4 places enfant avec asssistance electrique.
Vélovan de Wheel'e
Triporteur de Fiets Fabrik équipé pour la vente de pâtes dans la rue 
Le Bakfiets reste le modèle le plus apprécié par les mères de familles strasbourgeoises
Ben sur son nouveau "cargo tall bike"
Du côté du transport d'enfants, un nouveau modèle circule depuis le mois de mai dans la capitale alsacienne. Il s'agit du triporteur de Bella Bike. Ce modèle, de fabrication danoise (un gage de qualité pour les vélos cargo), est très courant dans les rues de Copenhague et à la particularité d'être le seul du marché à être équipé d'une roue arrière directrice. Cette spécificité a séduit, Christel et Yannik, deux strasbourgeois de quarante ans qui recherchaient une autre solution que la voiture pour transporter quotidiennement leurs trois enfants.

Après avoir été peu convaincus par la maniabilité ou la place allouée aux enfants lors de tests des modèles les plus courants, ils découvrent, sur internet, le triporteur de Bella Bike et notamment sa version permettant d'embarquer quatre enfants dans la caisse. Ils rentrent rapidement en contact avec Vélobac, revendeur de la marque en Belgique car il n'existe pas de revendeur en France (avis aux vélocistes intéressés...). 

Le contact passe bien, Christel et Yannik sont rassurés par le professionnalisme et la sympathie de Stéphane Pêtre, manager de Vélobac. Il leur donne le contact téléphonique d'une cliente française habitant à Besançon qui dispose d'un Bella Bike. Christel et Yannik s'empressent de l'appeler et de la questionner sur le modèle, sa maniabilité et son aspect pratique. C'est décidé, ils sont convertis et, bien qu'ils n'aient jamais testé le modèle, vont vendre leur seconde voiture pour acquérir ce triporteur ! Ils optent également pour une assistance électrique greffée sur le pédalier, eux qui doivent pédaler plus de 10 kilomètres par jour avec trois enfants. 



Pour un montant total de 4200 €, comprenant une bâche pour protéger le contenu de la caisse de la pluie et du vent ainsi que les frais de livraison (effectuée par le manager de Vélobac en personne), Christel et Yannik sont devenu les heureux premiers propriétaires d'un Bella Bike à Strasbourg. Les premiers tours de pédales ont été déroutant. La roue arrière, directrice, est très sensible et développe un rayon de giration très petit qui peut rappeler des sensations de glisse proche du skatebord, du snowboard et d'autres sports de glisse. Cependant, aidés par les conseils de Stéphane, ils ont très vite maîtrisé leur monture et trouvent rapidement la direction très agréable comme vous pourez le voir dans la vidéo ci-dessous.

Ils utilisent désormais quotidiennement leur triporteur à Strasbourg pour transporter leurs trois enfants à l'école dont le dernier de quelques mois tranquillement installé dans son cosy et se déplacer dans l’agglomération pour leurs loisirs ou faire les courses. Ils apprécient grandement de ne plus subir les aléas de la circulation automobile et du stationnement. Leurs déplacements ne sont plus une contrainte mais un moment ludique passé en famille durant lequel, ils font, en plus, un peu d'exercice... Elle est pas Bella vie ?

2 commentaires:

  1. A quand un nouveau go go cargo ?

    RépondreSupprimer
  2. > capables de transporter en toute sécurité plusieurs enfants

    Ces enfants semblent largement assez âgés pour avoir leur propre vélo : pourquoi les confiner dans une boîte?

    RépondreSupprimer