11 mai 2016

La simplicité de la vélogistique expliquée en trois photos...

Un Bullitt noir équipé d'un kit d'assistance électrique, arrive sur le quai de la voie 7 de la gare de Lausanne. Il est poussé par un coursier de la compagnie Vélocité Lausanne et est chargé de deux caisses. Elles ont pour destination Yverdon-les-Bains, ville de 25 000 habitants située à 40 kilomètres de la capitale vaudoise. Grâce au contrat entre Vélocité et les CFF, le coursier les dépose dans le compartiment fourgon d'un train pendulaire ICN à destination de Saint-Gall.




Le coursier ferme la porte du wagon et repart aussitôt pour une autre mission. Les colis seront récupérés 30 minutes plus tard à la gare d'Yverdon-les-Bains par un autre coursier de Vélocité Yverdon qui les livrera à bon port. Qui a dit que la logistique à vélo était compliquée?

1 commentaire:

  1. Pas compliqué, mais quand on est pays riche en pétrole comme la France, il est logique de préférer le transport par camion.

    Oh, wait…

    RépondreSupprimer