3 mars 2016

Strasbourg investit 650 000 € dans deux nouveaux parking vélos !

Néons clignotants, infiltrations d’eau, vélos épaves, musique d’ascenseur, telle était l’ambiance, du parking vélo des tanneurs jusqu’ à sa fermeture en octobre 2015. Ce parking d’une capacité de 190 places voitures, situé en plein cœur du centre-ville, à 100 m de la station de tram Homme de fer où se croisent 5 des 6 lignes du réseau de tram strasbourgeois, a été construit dans les années 1950. 
 
Localisation du vélo parc des Tanneurs. Source : http://www.veloparc.strasbourg.eu/
Géré pour le compte de la ville de Strasbourg par Vinci Park, devenu Indigo depuis le 5 novembre 2015, la moitié de la superficie de son rez de chaussée était équipée depuis Novembre 2009 de 160 places de stationnement pour les vélos.
L’exploitation et l’entretien par le gestionnaire laissant à désirer et devant les besoins croissants de stationnement vélo en centre-ville, la ville a décidé d’agrandir, de rénover et de tarifer ce parking vélo. Grâce à la suppression des 10 dernières places voitures du rez de chaussée, la capacité de stationnement vélo a été plus que doublée pour atteindre 360 places. 



 
Du fait de sa tarification, il répond aux besoins de stationnement de longue durée et s’adresse principalement aux cyclistes habitants le centre-ville et ne disposant pas de places d’emplacement de stationnement vélo sécurisé dans leurs habitations, ainsi qu’à ceux s’y rendant régulièrement comme les employés et les chalands.
 
Remis aux normes et repeint avec des couleurs claires et chaudes, équipé d’une dizaine de caméra de vidéo protection, d’un éclairage dynamique et sécurisé par un contrôle d’accès, le parking a été rebaptisé Véloparc des Tanneurs et son exploitation confié à Strasbourg Mobilités, la société d'économie mixte qui gère Vélhop. Le véloparc propose du stationnement sur un ou deux étages, une station de gonflage et deux nouveautés qui prennent en compte l’évolution et la diversification des usages du vélo à Strasbourg.








La première, se situe à l’entrée du parking où se localisent des places réservées aux vélos spéciaux (handicapés et cargo). Une barre de fer a été installée à une quarantaine de centimètres du sol sur une longueur de 5 m pour que ces vélos puissent y être cadenassés. Des prises électriques sont également disponibles à cet endroit afin de pouvoir recharger ces vélos.


Au fond du parking, se trouve un local réservé aux vélos à assistance électrique. Il est équipé de prises individuelles, intégrées au système de stationnement. Ces dernières peuvent être sécurisées par un cadenas personnel.




Depuis le 15 février, le nouveau parking est accessible 24h/24h et 7jours/7 grâce à un badge magnétique à retirer contre 40 € par an dans les cinq boutiques Vélhop de l’agglomération. Un autocollant où est indiquée la date de fin de l’abonnement est également fourni et doit être obligatoirement collé, visiblement sur le vélo, afin que les agents de surveillance puissent savoir que votre vélo est en règle. Un site internet a également été mis en ligne afin de communiquer sur le Véloparc et son fonctionnement.

A la fin de l'année, un second parking de 330 places, offrant les mêmes prestations, sera inauguré au sud de la gare centrale, en extension des 470 places déjà existantes du parking Ste Aurélie. Ces deux parkings qui représentent un investissement de 650 000 € marquent le début d'une nouvelle ère pour le stationnement vélo à Strasbourg.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire