30 mars 2016

Manger, bouger !

Céleri branche, poireaux, salade et melon voici quelques fruits et légumes que transportent les cyclistes strasbourgeois. En cela, ils respectent les préconisations du Programme National Nutrition Santé qui recommande de manger quotidiennement au moins cinq fruits et légumes.







Ce programme incite également à effectuer au moins 30 minutes par jour d'une activité physique comme le font ces cyclistes en se déplaçant à vélo.

24 mars 2016

Le vélo, mode de déplacement à privilégier au Japon !

Après nous avoir fait découvrir, le vélo à Key West et New York, Pierre Hanauer, nous emmène cette fois à l'autre bout du monde, au pays du soleil levant. Forts d'une tradition cyclable qui ne s'est pas perdue au fil des années, malgré une industrie automobile de dimension mondiale, de nombreux japonais, jeune ou vieux, hommes ou femmes utilisent le vélo pour se déplacer.

Ayant pédalé notamment à Tokyo et Kyoto, Pierre a pu se rendre compte des différences d’aménagements de ces deux mégalopoles, le réseau cyclable étant plus développé dans la seconde. Il compare les aménagements et l'usage du vélo des deux plus grandes villes japonaises à Paris et Strasbourg, sauf que contrairement à la capitale française toutes les voiries secondaires de Tokyo sont adaptées pour faire du vélo en toute sécurité (circulation apaisée, absence de stationnement de surface...).



 

Pour encourager la pratique du vélo à des fins de loisirs, la ville de Tokyo ferme à la circulation automobile, tous les dimanches, les axes routiers qui ceinturent les jardins du Palais Impérial de Tokyo. Cyclistes en famille, coureurs ou marcheurs s'approprient alors les 2*3 voies de circulations de cette boucle de 5 km située au centre ville.

 
De très nombreuses aires de stationnement, qu'elles soient sur l’espace public ou dans les hall d'immeubles sont uniquement délimitées au sol par un marquage et ne bénéficient pas d'un point fixe pour attacher son vélo. De plus, une très grande majorité des cyclistes japonais cadenassent uniquement leurs montures à l'aide d'un bloc roue. Une situation qui semble impensable en Europe ! Seuls quelques parkings plus importants dans les centres villes ou à proximité des gares disposent d'équipements pour fixer son vélo. Ces derniers étant généralement payants. 


 

 


Comme dans d'autres pays, les japonais utilisent le vélo pour transporter des marchandises ou des animaux et se déplacer avec des enfants dont de nombreux, à la manière d'un vélo cargo, installés dans des sièges fixés sur le guidon. Toute l'ingéniosité et la créativité des japonais s'exprime dans les possibilités de chargements. 





Dans un pays à la pointe de l'innovation technologique, berceau du plus renommé équipementier vélo et à la culture très différente de l'Europe, il est normal de croiser des modèles de vélo exotiques que l'on ne verrai pas dans d'autres pays. Ces vélos sont souvent utilitaires et légers. Le vélo à assistance électrique est également bien développé. 







Enfin, pour clore cet article, voici quelques unes des meilleures photos des trois semaines que Pierre a passé à arpenter le Japon. J'espère qu'elles vous auront fait voyager et dépayser tout en restant derrière votre écran. 







Si vous avez prévu de visiter prochainement le Japon, Pierre souligne qu'il est très agréable de s'y déplacer à vélo, surtout à Kyoto où c’est un vrai plaisir.

17 mars 2016

Une concertation multimédia sur le réaménagement des quais de Strasbourg.


La phase de concertation sur le projet de réaménagement des quais de Strasbourg se concrétise avec la mise en place d’une péniche d'information. Amarrée au quai St Étienne, elle présente en plusieurs panneaux les objectifs et les enjeux du projet, l'état actuel des quais et diverses photos d'archives. Il y est également possible de consulter les différents documents présentés lors des réunions publiques passées et de répondre à un questionnaire sur le projet.




Pour les personnes n'ayant pas le temps de se rendre sur la péniche ou n'habitant pas Strasbourg, un site internet dédié a été mis en ligne. Il contient toutes les informations disponibles sur la péniche et permet également de répondre à un questionnaire sur les attentes du projet et de localiser vos propositions de réaménagement sur une carte interactive. De nombreuses propositions ont déjà été placées et vous pouvez voter pour celles que vous trouvez les plus importantes. 

Elles visent majoritairement à rééquilibrer l'espace public en fonction de ses usages principaux et donc des piétons et des cyclistes cependant, celle qui jusqu'à présent a obtenu les plus de «j'aime», concerne les transports en commun et l’expérimentation d’une navette fluviale.



Deux séries de photos illustrent cet article. La première date de la fête du vélo 2015, évènement durant lequel les quais des bateliers et des pêcheurs avaient été fermés à la circulation et interdit au stationnement durant l’après midi. Le quai des pêcheurs avait également été investi par diverses animations proposées par l'association Bretz'selle.



Animations sur le quai des pêcheurs.
Le quai des bateliers libérés des voitures et réservé aux piétons et aux cyclistes.
La seconde est proposée par le photographe de presse, Jean François Badias, bien connu à Strasbourg pour alimenter de clichés de qualité les principaux médias locaux. Grâce à son œil, il apporte un autre regard qui retranscrit clairement les usages actuels de ces quais. 


Quai Charles Frey.
Quai Saint Nicolas et pont du Corbeau.
Quai des bateliers.
Quai des bateliers.

Quai des bateliers et débouché de la passerelle de l'abreuvoir
Quai des bateliers.
Quai des bateliers.
Quai des pêcheurs.
Avant que les travaux sur le réseau d'eau potable ne commencent au mois de Mai et coupent durant deux mois la circulation automobile sur une partie des quais, la concertation sur le projet continue avec les tenues des troisièmes et quatrièmes ateliers les 21 mars et 4 avril. 

Les conclusions de cette démarche de concertation unique seront présentées à l’automne. Les travaux débuteront en été 2017 et s’échelonneront jusqu’au printemps 2019. Le budget de cette opération est d’ores et déjà défini à 2,8 millions d’Euros.