26 févr. 2016

A Strasbourg, 10 % des cyclistes portent un casque...

En France, l’obligation du port du casque à vélo est un vieux débat. Des premières tentatives proposées menées par des députés sont restées sans suites en 2003 et en 2010. Le 12 janvier dernier, une nouvelle proposition de loi visant à renforcer la sécurité des cyclistes en les obligeant à circuler avec un casque a été déposée, cette fois-ci par le sénateur Hervé Maurey.
L’exposé des motifs de la proposition de loi, rappelle que le Comité Interministériel pour la Sécurité Routière (CISR) a, le 2 Octobre 2015, adopté différentes mesures parmi lesquelles l’obligation du port d’un casque homologué pour les cyclistes de moins de 12 ans (le décret d’application n’a pas encore été publié) et que cet organisme a rejeté l’idée d’une généralisation du port du casque jugée « difficile à court terme ».
A Strasbourg sur les 30 000 cyclistes quotidiens, j’estime, d’après mes observations que moins de 10 % des cyclistes adultes sont casqués ainsi que 80 % des moins de 12 ans, que ces derniers circulent sur leur vélo ou dans un siège installé sur la monture de leurs parents.

 




Ces chiffres montrent que les parents n’ont pas attendu, la décision du CISR pour équiper leurs progénitures de casques. Ils démontrent également qu’une politique continue de réduction de l’usage de l'automobile, combinée à la réalisation d’infrastructures cyclables de qualité et de services dédiés, est le meilleur outil pour développer et sécuriser la pratique du vélo...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire