1 juil. 2015

Défaite de la musique...

A partir d'aujourd'hui, en France, les écouteurs, les oreillettes et les casques audio sont interdits au volant et au guidon . Cette interdiction s’applique non seulement aux conversations téléphoniques mais aussi à l’écoute de musique ou de la radio dès lors que cette écoute transite par un dispositif en contact avec les oreilles. Les systèmes intégrés dans les véhicules ou dans les casques de moto restent donc tolérés quelque soit l'intensité sonore d'écoute...

Déconseillée auparavant, cette pratique est aujourd'hui passible d'une amende de 135 euros (et d’un retrait de 3 points pour les véhicules nécessitant un permis...). Je solde donc aujourd'hui une série de photos présentant spécialement des cyclistes strasbourgeois pédalant au rythme de la musique... 








 
 


Je vous donne rendez-vous dans quelques mois afin savoir si cette nouvelle réglementation fait évoluer le comportement des cyclistes, des motards et des automobilistes et si les accidents provoqués par cette pratique sont en diminution.

7 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Il est déjà compliqué parfois de rouler à vélo en ville, alors si cela peut sensibiliser certains comportements de cyclistes c'est une bonne chose.
    Très bonne décision. Pour circuler à vélo, l’ouïe est indispensable. Pas seulement pour soi, mais surtout pour les autres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de votre commentaire Pewee. Il ne serait pas parfois compliqué de rouler à vélo en ville si les voitures, les transports en commun, les piétons et les cyclistes y mettaient chacun un peu de bonne volonté et d'intelligence ...

      Supprimer
    2. Très bonne idée!!! Remplaçons les auto radio par des amplis de sons extérieurs!! Comment font les automobiliste pour entendre la sonnette du vélo à qui ils viennent de faire une queue de poisson? Et taxons les grosses mercos qui vendent leur isolation sonores comme un argument de luxe, assassins en puissance!

      Supprimer
  3. Mouais, enfin c'est pas comme si sur les 19 photos présentées ci dessus il n'y avait pas au moins la moitié clairement pas conformes aux exigences existantes du code de la route... au fait c'est quoi l'amende pour un cligno oublié en voiture? Faut arrêter la psychose et responsabiliser TOUS les usagers (piétons compris car question oreillettes et distraction ils sont pas mauvais non plus)
    Puis de toute façon les têtes en l'air n'ont pas besoin de musique pour ne pas faire attention à leur environnement... Encore une mesure à coté de la plaque.

    RépondreSupprimer
  4. Ouai, ils redecouvriront les sons de la vie, c'est bien aussi la vrai vie, pas dans sa bulle,
    les oiseaux, les grenouilles le soir ( bon ça c'est vraiment que rue de l'observatoire qu'il est possible de les entendre...), les klaxons, les kassos, les gens qui parlent tout seul à une oreillette, tout ça c'est chouette, c'est la vie !
    La musique qui devient un bien de consommation courant qui nous sert à s'isoler afin de ne pas se confronter au monde, et c'est dommage.
    Et puis il restera toujours son canap', une salle de concert pleine d'odeurs de sueurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec Anonyme sur le fait que les têtes en l'air n'ont pas besoin de musique pour ne pas faire attention à leur environnement mais en plus de ça s'ils y rajoutent des écouteurs avec de la musique, ça peut commencer à être dangereux. Après il est clair que ce n'est pas des délinquants. Simplement une prise de conscience de la part de chacun, certes il y a cette sensation de liberté, cette fluidité en vélo mais qu'il ne faudrait pas perdre à cause de consommation musicale.
      C'est là que je rejoins RAfa lorsqu'il affirme que la musique devient un bien de consommation courant qui nous sert à s'isoler afin de ne pas se confronter au monde. C'est tout à fait vrai.
      A vélo, les véritables sons sont tellement importants.

      Supprimer