29 mars 2015

Rastamen

Certains cyclistes pour marquer leur appartenance ou leur sympathie au mouvement rastafari, arborent fièrement les couleurs rouge, jaune et vert du drapeau éthiopien symbole de la philosophie rasta...






La dernière photo a été prise à Londres il y a trois semaines. Elle annonce très prochainement une série d'articles sur la capitale du Royaume-Uni.

20 mars 2015

Particules fines...

La qualité de l'air est mauvaise depuis quelques jours dans de nombreuses villes de France. A Strasbourg, aujourd'hui la pollution provoquée par les particules fines émises par le trafic routier et plus particulièrement les moteurs diesels atteint un indice 9 sur 10... Pour se protéger et respirer un air moins pollué, cette cycliste strasbourgeoise pédale avec un masque à gaz paradoxalement décoré de fleurs... Même s'il est très joli et sans doute également aussi très utile, j'espère que cet accessoire ne va pas se répandre...


Avec toutes ces particules fines en suspension dans l’atmosphère, arrivera-t-on à apercevoir l’éclipse partielle du soleil prévue ce matin à Strasbourg ?...

19 mars 2015

I Bike Strasbourg teste la monkey light M 204

L'éclairage est obligatoire sur un vélo et plusieurs articles du code de la route définissent clairement les obligations des cyclistes. En complément de l’éclairage réglementaire, j'ai testé grâce au site www.lecyclo.com une lumière Monkey light M 204. Ce système original propose un éclairage puissant et multicolore qui permet d'être vu à 360 ° par l'ensemble des usagers de l'espace public. Loin d'être un gadget, il est un excellent complément à l'éclairage latéral passif des catadioptres ou des bandes réfléchissantes sur les pneus.

L’installation de la Monkey light qui est totalement insensible à l’humidité est aisée et ne nécessitera pas plus de 30 minutes à quelqu'un qui n'a jamais bricolé ou entretenu son vélo. Le résultat même pour ce modèle uniquement équipé de 2 LED ultra-lumineuses de chaque côté est étonnant. Avec une puissance de 40 Lumens, votre vélo brille de mille feux et se remarquera par tous les passants sauf…vous. En effet, en roulant, vous apercevrez uniquement les reflets de votre jeu de lumière (surtout si vous fixez votre Monkey Light sur la roue avant). Pour apercevoir vos illuminations permanentes, il vous faudra regarder votre reflet dans les vitrines ou sur les voitures en stationnement…

La Monkey light M 204 pèse 55 grammes sans les piles et se compose de deux parties. La première se fixe sur le moyeu de la roue et contient le système d’alimentation qui nécessite trois piles LR 6 (non fournie avec le produit). Elles alimentent grâce à un câble qui s'enroule autour des rayons, le support qui contient le circuit électronique et les LED de couleur. Ce support s'attache par des colliers de serrage plus connu dans le monde du bricolage sous le nom de rizlan. Des sangles en acier inoxydable sont également proposées afin de lutter contre le vol.

Ce modèle d’entrée de gamme propose des ambiances lumineuses composées de 8 couleurs et 5 thèmes qui jouent sur différentes combinaisons de couleurs. Ces variations se choisissent en appuyant sur un bouton du support. J’ai personnellement utilisé soit le programme rouge en complément de l’éclairage réglementaire soit l’effet arc en ciel afin d’attirer l’attention et d’envoyer un maximum de couleurs dans les rues de Strasbourg. 


L’effet est garantit de 15 à 65 km/h et selon le mode choisi l'autonomie des piles est annoncé de 20 à 60 heures. Les LED de la Monkey light clignotent jaune lorsque les piles sont déchargées. Le système peut s'installer sur les roues d'un diamètre minimum de 16 pouces ce qui veut dire qu'il est compatible avec des vélos d'enfants ou les roues avant des biporteurs. Il existe deux autres modèles la Monkey light M210 et M232. Il se caractérisent par respectivement 10 et 16 LED par côté et des couleurs plus nombreuses et jusqu'à une quarantaine de graphismes que vous pourrez projeter sur votre roue pour un prix variant de 25 à 60 €. 


La Monkey light ne peut pas remplacer l'éclairage réglementaire mais elle vous rendra plus visible en ville tout en apportant un touche de couleur et d'originalité que ne manqueront pas de remarquer les passants et les automobilistes...Offrez leur un feu d'artifice quotidien...

Toutes les informations techniques sur le produit sont disponibles ci dessous :
http://www.lecyclo.com/velo/securite/eclairages/avec-piles/monkeylight-m204-feu-led-sur-roue-de-velo.html


4 mars 2015

Allo, les coursiers à vélo, j’ai oublié mon ordinateur à la maison…



Vendredi dernier, après avoir déposé comme tous les jours ma fille au jardin d’enfants en triporteur, j’arrive au bureau. Je remarque tout de suite l’absence de mon ordinateur portable, oublié chez moi après ma journée de télétravail de la veille. Je suis bien embarrassé. Il m’est difficile de travailler une journée sans ordinateur car j’ai des messages électroniques à envoyer, à consulter, des notes à rédiger, des présentations à compléter ou des réunions à préparer…

Je devais donc trouver une solution pour récupérer assez rapidement mon ordinateur resté à mon domicile à 7 km de mon lieu de travail… J’évacue tout de suite la solution qui consiste à faire l’aller/retour en triporteur pour le récupérer. En pédalant comme un champion, je pourrais faire le trajet un en peu plus d’une heure. Je n’ai pas une heure à perdre. Le trajet en transport en commun serait moins physique mais prendrait le même temps.

J’ai rapidement trouvé une autre solution. Ma femme est exceptionnellement à la maison. Un coursier à vélo pourrait donc me dépanner en récupérant et livrant mon ordinateur au bureau. J’appelle Tomahawk Bike Messengers et explique mon cas à Manu le patron qui réceptionne les appels. Il accepte rapidement la mission bien que ses clients soient généralement des professionnels. A 9h45 mon portable est récupéré chez moi et 30 minutes plus tard, il m’est remis en main propre sur mon lieu de travail par l’un des employés de la société. Durant ce temps, j’ai pu travailler sans mon ordinateur en lisant plusieurs documents.

Guillaume.S
Igor
Manu
Je n’ai pas pensé à prendre une voiture de service ou en autopartage pour rentrer récupérer mon portable. Cela aurait été plus long que la livraison à vélo et ne m’aurait pas permis de travailler durant ce temps. Le vélo m’a donc permis de gagner du temps tout en sauvegardant l’environnement et en participant au développement d’une entreprise locale. Pensez-y…

1 mars 2015

Le Vélhopers de Février 2015



Février a été marqué par quelques matins très froids où les températures ont souvent été négatives. Qu’importe, bien équipés contre le froid les Vélhopers continuent de pédaler. Ils savent qu’en hiver le vélo reste le mode de déplacement le plus pratique.

  



Les prémices du printemps se sont fait timidement sentir sur une journée. Un vélhoper en a profité pour se rappeler les joies de pédaler en chemise... 


Le Vélhoper du mois file de bon matin à toute vitesse sans sentir le froid. Il a été vraisemblablement inspiré par les championnats du monde de cyclisme sur piste qui se sont déroulés du 18 au 22 février en région parisienne…


Rendez-vous en Mars pour une nouvelle cuvée de Vélhopers...