19 nov. 2014

La Région Alsace augmente l'offre de stationnement vélo dans ses gares.

Depuis 1997 et l'expérimentation de la régionalisation du transport ferroviaire de voyageurs, la Région Alsace modernise ses gares (parcs relais, d'informations aux voyageurs, connexions avec les transports en communs et avec le tissu urbain, aménagements paysagers, stationnement vélo…) en partenariat avec la SNCF et les acteurs locaux. Ces aménagements, accompagnés d’un renforcement important des dessertes ferroviaires ont permis aux communes de se réapproprier leurs gares devenues de véritables pôles d'échanges multimodaux.


Aujourd'hui, 85 000 voyageurs utilisent quotidiennement le réseau TER Alsace (fréquentation en hausse de 140% depuis 1997) et 9 % de ceux-ci combinent leurs déplacements en train avec le vélo. L'ensemble des 1000 circulations quotidiennes (à l’exception de 11 TER 200 de pointe sur l’axe Bâle/Strasbourg) autorise l'embarquement des vélos sans supplément tarifaire y compris les cars où deux vélos peuvent facilement se transporter dans la soute.


Dans le cadre de sa politique d’aménagement des gares et afin de répondre au développement croissant de l'utilisation combinée du train et du vélo, la Région Alsace a annoncé en septembre 2014 le renforcement de l’offre de stationnement vélos dans les gares alsaciennes. Pour un montant de près d’un million d’euros (75 % étant à la charge de la région, le reste étant apporté par la SNCF), 1200  places supplémentaires seront crées dans 69 gares (680 en parc fermés avec accès par badge et 520 en accès libre). Ces nouveaux emplacements viendront s'ajouter aux 6 000 déjà existants dans 120 des 160 gares du réseau ferroviaire alsacien.

Stationnement sur deux niveaux à la gare de Colmar
Stationnement à la gare de Sélestat
En complément, la Région Alsace a réalisé en partenariat avec la SNCF un nouveau prototype d'abris vélo. Economique, modulable et facilement transportable, il sera progressivement déployé dans de nombreuses gares alsaciennes. Avec les efforts réalisés par la Région Alsace et la SNCF, les conseils généraux du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et des principales villes (Colmar, Haguenau, Mulhouse, Selestat et Strasbourg), se déplacer en Alsace sans voiture sur de longues distances est parfaitement faisable quotidiennement pour aller travailler ou le week end en famille ou entre amis pour les loisirs.

2 commentaires:

  1. Est-il prévu qu'un jour la prise en compte du déplacement vélo+train se traduise par l'augmentation de capacité d'emport de vélos dans les trains ? Ou bien devrons-nous toujours nous contenter de l'effort (appréciable) qui est fait du côté du stationnement en gare ? Dans ce cas cela se transforme en vélo+train+vélo (un vélo dans chaque gare) ...

    RépondreSupprimer
  2. Je ne peux malheureusement pas répondre à la place de la Région Alsace et de la SNCF concernant l'augmentation de la capacité d'emport de vélos dans les trains. Par contre, le vélo pliable représente une très bonne alternative au stationnement vélo dans les gares de départ et d'arrivée...

    RépondreSupprimer