30 nov. 2014

Les Vélhopers de novembre 2014

Novembre a été un mois très doux. Les bonnets, écharpes et autres gants sont néanmoins ressortis des tiroirs de nombreux vélhopers.






Cette douceur permet à cette vélhopeuse de continuer à exhiber ses tatouages...


Décembre sera il aussi doux? La réponse en photos dans un mois...

25 nov. 2014

Hommage au tramway strasbourgeois...

I Bike Strasbourg vous avait déjà présenté il y a quelques jours une série de clichés de cyclistes évoluant en parfaite harmonie avec le tramway. Aujourd'hui, le 25 novembre 2014, 20 ans jours pour jours après la mise en service de la première ligne, je prolonge cet hommage par quelques photos et un témoignage personnel.

Comme toutes les agglomérations françaises à l’exception de Lille, Saint Etienne et Marseille, Strasbourg a dans les années 1960 démantelé son réseau de tramway pour diverses raisons. La fin des années 1970 et le début des années 1980 marqueront les limites de la politique de développement de la voiture et entraineront une réflexion pour le développement et la modernisation des transports en commun.

Après de longs et vifs échanges entre politiciens et membres de la société civile et suite à la victoire aux élections municipales de 1989 de Catherine Trautmann qui défendait le retour du tramway, ce mode de transports qui paraissait obsolète à la fin des années 1960 est choisi à la place d’un métro automatique léger.


A l’époque, en tant que jeune strasbourgeois j’ai pu me rendre compte des profondes mutations de la ville qui ont été générées par l’arrivée en 1994 de la première ligne de tramway et surtout en 2000 par la seconde qui traverse le quartier où j’habitais.

Ces réaménagements m’ont profondément marqués. Ils m’ont montré à quel point les transports en communs peuvent être de puissants outils de requalification de l’espace public et de développement du vélo et de la marche. Ils ont été le déclencheur de ma vocation professionnelle qui se complète aujourd’hui par ce blog dédié à la promotion de la culture vélo à Strasbourg. Sans cette métamorphose urbaine, vous ne liriez certainement pas ces quelques lignes.

Même si aujourd’hui, il est très rare que j’utilise les transports en commun pour me déplacer dans la capitale alsacienne, je tenais à rendre hommage à ma manière au tramway strasbourgeois en vous exposant quelques photos réalisées ces dernières années…

 

 
 

 







Vous pouvez découvrir dix histoires que vous ne connaissez peut être pas sur le tram sur le site de France Bleu ou obtenir des renseignements complémentaires sur le site de la CUS, notamment quelques panneaux explicatifs et des informations sur le concours photo organisé pour célébrer les 20 ans de la révolution de la mobilité dans l'agglomération strasbourgeoise.

19 nov. 2014

La Région Alsace augmente l'offre de stationnement vélo dans ses gares.

Depuis 1997 et l'expérimentation de la régionalisation du transport ferroviaire de voyageurs, la Région Alsace modernise ses gares (parcs relais, d'informations aux voyageurs, connexions avec les transports en communs et avec le tissu urbain, aménagements paysagers, stationnement vélo…) en partenariat avec la SNCF et les acteurs locaux. Ces aménagements, accompagnés d’un renforcement important des dessertes ferroviaires ont permis aux communes de se réapproprier leurs gares devenues de véritables pôles d'échanges multimodaux.


Aujourd'hui, 85 000 voyageurs utilisent quotidiennement le réseau TER Alsace (fréquentation en hausse de 140% depuis 1997) et 9 % de ceux-ci combinent leurs déplacements en train avec le vélo. L'ensemble des 1000 circulations quotidiennes (à l’exception de 11 TER 200 de pointe sur l’axe Bâle/Strasbourg) autorise l'embarquement des vélos sans supplément tarifaire y compris les cars où deux vélos peuvent facilement se transporter dans la soute.


Dans le cadre de sa politique d’aménagement des gares et afin de répondre au développement croissant de l'utilisation combinée du train et du vélo, la Région Alsace a annoncé en septembre 2014 le renforcement de l’offre de stationnement vélos dans les gares alsaciennes. Pour un montant de près d’un million d’euros (75 % étant à la charge de la région, le reste étant apporté par la SNCF), 1200  places supplémentaires seront crées dans 69 gares (680 en parc fermés avec accès par badge et 520 en accès libre). Ces nouveaux emplacements viendront s'ajouter aux 6 000 déjà existants dans 120 des 160 gares du réseau ferroviaire alsacien.

Stationnement sur deux niveaux à la gare de Colmar
Stationnement à la gare de Sélestat
En complément, la Région Alsace a réalisé en partenariat avec la SNCF un nouveau prototype d'abris vélo. Economique, modulable et facilement transportable, il sera progressivement déployé dans de nombreuses gares alsaciennes. Avec les efforts réalisés par la Région Alsace et la SNCF, les conseils généraux du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et des principales villes (Colmar, Haguenau, Mulhouse, Selestat et Strasbourg), se déplacer en Alsace sans voiture sur de longues distances est parfaitement faisable quotidiennement pour aller travailler ou le week end en famille ou entre amis pour les loisirs.

16 nov. 2014

Strasbourg, ici Strasbourg...

Avec 2300 places de stationnement vélo, une boutique et trois stations Vélhop, la gare est un des lieux de Strasbourg où les cyclistes sont nombreux, notamment aux heures de pointe... Chaque fois que j'y passe, je m'y arrête quelques minutes afin de photographier les cyclistes




Fabien Masson, Directeur du CADR 67, va rentrer chez lui en pliant son Brompton et en l'embarquant dans le TER.







Entre la place, les nombreuses aires de stationnement, la verrière et les quais, la gare représente un formidable terrain de jeu où les possibilités de photographies sont multiples, variées et diffèrent grandement des autres «spots» strasbourgeois...

12 nov. 2014

Le stationnement vélo à la gare centrale de Strasbourg.

La gare de Strasbourg est le principal pôle multimodal de la capitale alsacienne. Les 6 lignes de l’étoile ferroviaire strasbourgeoise la desservent ainsi que trois lignes de tramway, une de BHNS et deux de bus et une dizaine de lignes de cars interurbains. Avec près de 75 000 passagers par jour, elle est la troisième gare de France (hors Ile de France) après Lyon Part-Dieu et Lille Flandres.


A l’instar de nombreuses autres villes en France ou à l'étranger, de nombreux passagers utilisent le vélo avant ou après leur trajet en train et le stationnent à proximité de la gare. Cependant dans une ville où 15 % des déplacements sont réalisés à vélo, la capacité de stationnement doit être dimensionnée en fonction de ces pratiques. Ainsi, il existe 4 zones de stationnement vélo à la gare. La première se situe en surface avec de nombreux arceaux disséminés sur la place de la gare qui proposent près de 800 places.



La seconde se situe au nord au rez de chaussée du parking Wodli dont l’offre a été augmentée de 50 places début 2014 et qui peut accueillir maintenant 150 vélos.


La troisième se situe au sud au rez de chaussée du parking Ste Aurélie. Elle propose 460 places dont une rangée « test » de stationnement sur deux niveaux.




Enfin, la dernière zone de stationnement se situe en souterrain sous la place de la gare. Elle a été réalisée en 2007 lors du réaménagement complet de la gare avec l’arrivée de la première phase de la LGV Est–européenne. Elle propose 850 places payantes accessibles bizarrement uniquement du lundi au vendredi aux tarifs suivants :

  • gratuit moins d’une heure
  • 0,5 € de 1h à 5h
  • 1 € de 5h à 20h
  • 2 € pour 24h et le week end (du vendredi 12h au lundi 13h)
  • 7 € le mois
  • 38 € à l’année (34 € pour les abonnés CTS et SNCF et 28 € pour les moins de 26 ans)




L’offre de stationnement vélo qui avoisine les 2300 places à la gare centrale est aujourd’hui saturée. De nombreux arbres et le mobilier urbain servent également à cadenasser les vélos. Des réflexions sont en cours entre la Communauté urbaine de Strasbourg, la SNCF et la Région Alsace afin d’augmenter considérablement l’offre de stationnement à la gare centrale et les pratiques intermodales entre le train et le vélo.