21 févr. 2014

Les vélo-écoles dans les quartiers de Strasbourg

Le vélo joue un rôle important dans l’accès à l’autonomie et la mobilité, mais faut-il encore savoir en faire. De nombreuses personnes, tout âge confondu, ne savent pas faire de vélo et cela les handicape dans leur vie quotidienne. Permettre à un large public d’apprendre à faire du vélo ou à se perfectionner est devenu une évidence et une nécessité. Pour répondre à cette demande l’association CADR 67 a commencé timidement dès 1990 à dispenser des cours d’apprentissage à la pratique du vélo. La création de la Vélo-école du CADR 67 répondait à un réel besoin qui n’a jusqu’à présent jamais cessé de se confirmer.

D’abord uniquement sous la forme de cours individuels pour enfants et adultes, la Vélo-école du CADR a développé ensuite parallèlement des cours itinérants collectifs pour adultes dans les quartiers périphériques de Strasbourg en partenariat avec les centres socio-culturels. Pourquoi itinérants ? Car l'association a fait le choix d’aller à la rencontre des habitants, près de leurs lieux de vie et vers des personnes qui traditionnellement sortent peu de leur quartier. L’animateur se rend hebdomadairement dans six différents quartiers de Strasbourg à vélo tirant une remorque contenant six vélos pliants. Les cours sont gratuits pour les élèves, car ils sont financés par les Contrats Urbains de Cohésion Sociale (Cucs).

Deux sessions par an sont organisées dans plusieurs quartiers, composées chacune de dix séances de deux heures. Dans deux quartiers, les cours se déroulent dans des centres d’éducation routière gracieusement mis à notre disposition par la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS), ailleurs, l'association utilise des lieux publics suffisamment sécurisés et tranquilles. Un peu plus de 170 personnes par an suivent les cours de la Vélo-école du CADR 67.




Bien qu’ouvert aussi aux hommes, le public est essentiellement féminin. Ces femmes, majoritairement issues de l’immigration, n’ont jamais été initiées à la bicyclette, soit que c’était pour elles culturellement impossible dans leur pays d’origine, soit qu’elles sont issues d’un milieu très modeste. Elles sont dans l’ensemble très motivées et certaines ont beaucoup de ténacité. Il faut lire la joie sur leurs visages lorsqu’elles réussissent à pédaler, elles découvrent la liberté et elles prennent vite conscience des possibilités que procure la pratique du vélo.





L’objectif des sessions est que les élèves puissent circuler en ville au terme des dix séances. Bien que collectif, l’apprentissage se fait souvent au cas par cas, car la progression des élèves est très variable. Certaines vont réussir à pédaler en une heure quand d’autres vont avoir besoin de cinq séances de deux heures pour démarrer. Mais l’apprentissage du vélo ne s’arrête pas à savoir pédaler, il faut acquérir la maîtrise totale de sa monture pour pouvoir s’intégrer dans le flux des véhicules urbains et surtout bien connaître le code de la route pour circuler parmi les autres usagers en toute sécurité et en parfaite harmonie.

Article rédigé par Vincent Murez du CADR 67.

6 commentaires:

  1. bjr est ce seulement pour les adultes

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  3. mon petit fils de 10 ans n a jamais appris a faire du velo (vietnam) votre structure peut elle le prendre en Charge et comment ..merci F.G.Leduc
    gfleduc@gmeil.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prenez contact avec l'association CADR 67 : www.cadr67.fr

      Supprimer
  4. Pour info.. Enfants a partir de 12 ans.

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour , qu'elle quartier ? est ce payant?

    RépondreSupprimer