7 févr. 2014

La politique cyclable de la Communauté urbaine de Strasbourg.

La dernière conférence de l’exposition «En selle, du Vélocipède au Vélhop» s’est déroulée en deux temps. Tout d’abord, Serge Ascencio, chargé de projets vélo à la CUS a présenté les trois principaux axes de la politique cyclable de l’agglomération strasbourgeoise, l’infrastructure, le stationnement et les services.

Depuis 1978 et le premier schéma directeur vélo, le réseau cyclable de l'agglomération s'est progressivement constitué pour atteindre fin 2013, 580 km d'aménagements grâce à un engament moyen de près de 5 millions d’euros par an. Avec 8 % des déplacements réalisées à vélo en 2009 (14% sur le centre ville élargi), Strasbourg est la ville française où le vélo est le plus utilisé, même si elle reste loin de ces voisines rhénanes de Bâle, Karlsruhe ou Freiburg où plus de 20 % des déplacements sont réalisés à vélo…

Pourcentage de déplacements à vélo dans l'agglomération strasbourgeoise, ADEUS d'après EMD 2009

Afin de mesurer plus finement la pratique du vélo et son évolution, la CUS s'est équipée depuis 2008 d’une trentaine de boucles de comptages automatiques. Elles enregistrent une croissance annuelle moyenne du trafic de près de 5%. En automne 2013, un totem compteur a été installé afin d'afficher en temps réel le nombre de cyclistes qui passent quotidiennement sur l’une des principales pistes de l’agglomération.

En janvier 2014, plus de 4000 cyclistes par jour ont été comptés par le totem
Même si certains grands axes restent encore vierges d’aménagements cyclables, l'agglomération propose un réseau dense et relativement bien maillé. Si bien qu’il devenait nécessaire de hiérarchiser ce réseau. Pour celà, un réseau cyclable structurant répondant aux critères de service des « autoroutes à vélo » hollandaises et danoises est en cours de réalisation. Nommé Vélostras, ce réseau propose de 12 itinéraires (9 radiaux et 3 de rocades) qui reposent principalement sur des aménagements déjà existants. Certains seront néanmoins à réaménager pour répondre aux normes attendeus pour Vélostras. Les maillons manquant de ce réseau seront également progressivement aménagés jusqu’en 2020 afin d’offrir une continuité d'itinéraire.

Réseau Vélostras à l'horizon 2020.



En complément pour faire évoluer l’infrastructure, adapter la réglementation et diminuer l’accidentologie, Strasbourg expérimente des aménagements en accord avec la DSCR (Délégation à la sécurité et à la circulation routière) et le CEREMA (Centre d’études et d’expertises sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement, anciennement CERTU) parmi lesquelles :


-     le cédez le passage cycliste aux carrefours à feux officiellement autorisé par le code de la route depuis début 2012 (160 carrefours équipés sur l’agglomération dont 120 à Strasbourg)
-         des sas cyclistes sans couloirs d’approche aux feux (sur 16 sites),
-      des amendes minorées pour les cyclistes pour une dizaine d’infractions de 4e catégorie au Code de la route (passage au feu rouge, circulation en sens interdit, usage d’un téléphone portable au guidon…)
-         très prochainement une nouvelle signalisation pour les piétons et cyclistes sur 4 carrefours
Visuel de la future signalisation pour piétons et cyclistes qui sera expérimentée à Strasbourg.

Le stationnement est un deuxième grand axe de la politique cyclable de l'agglomération strasbourgeoise, notamment le stationnement public. Depuis 2008, la collectivité tient son objectif d'implanter 1200 nouvelles places vélo par an (soit 600 arceaux) sur l'espace public. Presque tous les parkings publics de Strasbourg proposent du stationnement pour les vélos. Une trentaine de vélo parcs offrant de 20 à 40 places sont implantés à proximité de stations tram. De même, les 14 gares TER situées sur le territoire de la CUS proposent des véloparcs.
 
Arceaux classiques
1 voiture = 10 vélos !
Véloparc à la gare TER de Fegersheim-Lipsheim
Principal pôle d'échange multimodal de l'agglomération, la gare centrale dispose de près de 2300 places de stationnement réparties en plusieurs localisations dont un parking souterrain payant de 850 places. La demande de stationnement vélo étant plus importante que l'offre à la gare centrale, des solutions devraient bientôt être mises en place pour augmenter l'offre de près de 1000 à 2000 places.

Strasbourg dispose de 4 associations cyclistes. Le CADR 67 gère la maison des cyclistes. Lieu d’information et d’échanges, vous pouvez  graver votre monture et obtenir de nombreuses informations sur le vélo dans l’agglomération et notamment les plans des aménagements cyclables que la CUS édite chaque année. Le siège de la FUB, fédération nationale des cyclistes urbains, est implanté au second étage de la maison des cyclistes. Bretz’selle créée en 2011, l’un des deux ateliers d’autoréparation de l’agglomération se situe juste à côté de la maison du vélo tandis que la Vélostation plus ancienne se situe au cœur de Neudorf.


En 2010, Strasbourg inaugure Velhop. Ce système de vélo en libre service fonctionne de manière différente que les systèmes classiques comme Vélo'v à Lyon ou Vélib à Paris, villes qui n'ont pas ou peu d'usage du vélo. Il s'articule autour de 18 stations automatiques implantées sur l'agglomération qui proposent des Vélhop en courte durée qu'il faut ramener dans la station d'origine. En complément, il est possible de louer des vélos en moyenne ou longue durée dans les 5 boutiques de l’agglomération ainsi que des vélos pour enfants ou des remorques. Depuis début 2014, Vélhop propose des vélos électriques en location longue durée, des tandems et très bientôt un triporteur.



Cette présentation n’est pas exhaustive, elle introduit les trois principaux axes de la politique cyclable de la CUS qui s'articulent avec la politique globale de mobilité. Toutes ces actions participent à atteindre l’objectif affiché par le dernier schéma directeur de doubler la part modale du vélo dans l’agglomération en 2025. Le prochain message qui sera publié dimanche, relatera la seconde partie de cette conférence avec une sélection de photos présentées dans le diaporama dans lequel j'ai exposé la diversité des cyclistes dans l’agglomération.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire