19 sept. 2013

Vélorution d'hiver 2006 à Strasbourg.

I Bike Strasbourg vous propose aujourd’hui de revenir grâce à des photos sorties tout droit de ses archives personnelles sur la Vélorution d’hiver 2006 qui s’est déroulée le 21 janvier de la même année dans les rues de Strasbourg. Organisée par le CREPS (Comité de réapropriation de l’espace public de Strasbourg), cet événement a rassemblé plus de 150 cyclistes dont certains venus en familles malgré la température de 5°. 

L’objectif de cette Vélorution était double. Le premier était de dénoncer le manque d’aménagements cyclables sur les boulevards Wilson et Poincaré ainsi que l’avenue des Vosges, la pollution atmosphérique générée par les voitures ainsi que le réaménagement de la rue Woodli qui remplaçait une piste cyclable par une voie d'accès aux 1000 nouvelles places du parking Vinci de la gare. 

Le second objectif était de protester (déjà) contre les méfaits du rallye Paris-Dakar qui avait tué en 2006 deux enfants de 10 et 12 ans lors de son passage à toute vitesse dans des petits villages africains.

Départ place Broglie
Affiche contre le Paris-Dakar
Les enfants font également la Vélorution
En monocycle sur le pont de la fonderie !
Le cortège de la Vélorution respecte la signalisation lumineuse rue Castelnau.
L'avenue des Vosges comme on aimerait la voir plus souvent !
Les ours en peluches participaient également à la Vélorution !
Les enfants roulent pour une fois en toute sécurité sur l'avenue des Vosges
Seules les voitures à pédales étaient les bienvenues dans le cortège.
Sept ans plus tard les grands boulevards ne sont toujours pas équipés d’aménagements cyclables, le parking Woodli affiche un taux de remplissage très souvent supérieur à 90 % et la pollution atmosphérique tue toujours des milliers de personnes par an en France. Il est donc grand temps de descendre dans la rue armé de son vélo pour demander une ville avec moins de voiture et plus de cyclistes. La Vélorution de samedi en est l'occasion !

Pour finir cet article, je me permet de reprendre des propos d'Hubert Peigné ancien directeur de l’agence d’urbanisme de Strasbourg à la fin des années 1970 et ancien coordonnateur interministériel pour le développement de l’usage du vélo de 2006 à 2011 : « Nous devons retrouver ce qui fait de l’automobile un outil remarquable quand il est à sa place, une place non hégémonique et rejeter la course à son utilisation massive qui produit des inconvénients et désastres encore plus massifs ! *». 

A Samedi !


* Citation tirée du second volet de l'interview d'Hubert Peigné intitulée « Le vélo, retour sur une passion... chaque jour plus raisonnée » disponible sur www.actuvelo.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire