29 juin 2013

Bonnes vacances !

Pour les plus chanceux, dont I Bike Strasbourg fait partie, les vacances d'été débutent. Après bientôt une année de promotion du vélo à Strasbourg ou ailleurs, I Bike Strasbourg prend congé durant deux semaines. Durant cette période, il n'y aura pas de mises à jour, donc profitez-en pour...

...vous détendre...


...promener votre chien...


 ...vous rafraichir...

...pédaler pieds nus


...exhiber vos tatouages...


...pêcher des palourdes


...prendre le temps de faire les soldes...


...voyager...


...passer du temps en famille.


Rendez-vous mi-juillet avec au programme de l'été, articles, interview, vidéos, photos et autres reportages. L'été sera chaud sur I Bike Strasbourg !

26 juin 2013

La Vélostation de Strasbourg

Fondée en 1996, la Vélostation de Strasbourg est historiquement le premier atelier d'autoréparation de Strasbourg. La Vélostation a été créée par des passionnés du vélo et de sa mécanique : Eckart Hangg qui lui a donné son nom, Jan Konold et Hugues Beraud qui en seront les Présidents successifs, porteurs de la philosophie de l’association : Ne pas réparer pour mais avec les adhérents » et qui deviendra en 2011 « Débutants ou passionnés, réparons ensemble ».






L’association garde au fil des années son image de lieu de convivialité intergénérationnel, d’intégration, d’entraide autour du vélo, de son entretien et de sa réparation. Elle multiplie ses actions en faveur du développement du vélo en permettant aux cyclistes d’être autonomes face aux réparations et réglages les plus courants mais également en recyclant pièces détachées et vélos.
 


  
Forte de plus de 600 adhérents de tous âges, l'association propose  :
  • quatre permanences hebdomadaires où les membres peuvent profiter du grand atelier de l'association (160m2), de ses postes de travail et de ses outils, des pièces détachées d’occasion/neuves pour certaines, de l’aide de bénévoles et d’un salarié passionnés
  • des formations thématiques une fois par mois (dévoilage, freins, crevaison, dérailleurs, nettoyage, géométrie...)
  • des ateliers démontage
  • un partenariat avec 5 vélocistes de la ville pour obtenir une remise sur lachat de pièces ou daccessoire allant jusquà 10 %


 Si vous ne pouvez pas passer à l'atelier situé 8 rue Frédéric au Neudorf, vous pouvez également les rencontrer sur les 4 bourses aux vélos organisées en partenariat avec le CADR 67 à la halle du Marché au Neudorf ou lors des manifestations extérieures : salon des Associations, Rentrée des Associations, ou lors d’événements autour du vélo : fête du vélo par exemple. L'association est également présente dans les quartiers du Neuhof, de la Meinau et de l'Elsau avec l’atelier mobile en collaboration avec les acteurs sociaux locaux.



 


Pour terminer sur l'association, sachez qu'elle propose à la location un Rickshaw appelé Vélomobile. Vous pouvez trouver plus d'informations (horaires des permanences, tarifs d'adhésion, informations...) sur le site internet de l'association ou sur sa page Facebook. Si vous avez un soucis mécanique, si vous voulez apprendre des choses sur le vélo ou si vous avez juste envie de discuter, n'hésitez pas à passer à la Vélostation.

23 juin 2013

La culture vélo à Vienne, partie 7, Vienna Cycle Chic.

Pour finir cette semaine spéciale sur la culture vélo à Vienne, voici quelques photos inspirées par Vienna Cycle Chic.











A Vienne comme ailleurs de nombreux cyclistes embellissent par leurs simples déplacements le paysage urbain.

22 juin 2013

La culture vélo à Vienne, partie 6, Cycle Chic workshop

En marge de la conférence Velocity 2013, se déroulait dans le magasin Stil Rad, la rencontre des blogsters de la République Cycle Chic intitulée « How to catch the perfect moment ».


Etaient représentés les blogs de Copenhague bien sûr, Vienne, Gdansk, Belgique, Italie, Budapest et … Strasbourg ! 
Eva Blut et Paul Rasper les managers de Stil rad Wien
Photo: Stephane Doleschal, Vienna Cycle Chic
Photo: Stephane Doleschal, Vienna Cycle Chic
Ce « workshop » était l’occasion de faire connaissance, de se revoir et d’échanger sur nos motivations, nos approches et les différences entres nos travaux respectifs. Suite au lunch, une visite des principaux spots cyclistes de la capitale autrichienne était assurée par l’équipe de Vienna Cycle Chic avec une photo souvenir sur le Pratter au pied de la Riesenrad pour immortaliser ce moment. 

Photo: Stephane Doleschal, Vienna Cycle Chic
Le soir après la Garden party officielle de la conférence, tous les blogsters se sont retrouvés accompagnés d'une centaine de personnes à Stil rad pour l’after party Cycle Chic avec projections de photos, musique et happy hour toute la nuit…

21 juin 2013

La culture vélo à Vienne, partie 5, Stil Rad Wien

Stil Rad est une chaîne de magasin de vélos qui se développe dans les pays germaniques depuis 2008. Cinq magasins ont vu le jour à Munich, Berlin, Francfort, Zurich et depuis septembre 2012 à Vienne. Le concept de ces magasins repose plus sur le Showroom que le véritable magasin de vélo.




En effet, peu de vélos sont exposés et les magasins ne proposent que 6 marques et des accessoires. Il est proposé au client après avoir retenu un modèle de choisir la couleur du cadre et des pneus parmi les différents coloris proposés par les marques, ainsi que la finition (nombre de vitesses, type de dérailleur, matières et couleur de la selle et des poignées...). De ce fait, les vélos qui sont vendus par Stil Rad personalisés et particulièrement adaptés aux désirs et attentes du client.




En complément, dans son showroom, Stil Rad Wien propose également des sacs de haute couture réalisés par Eva Blut et expose la très belle série de photos d'Agnès Nebehay intitulée Cycle in the city. Le magasin de Vienne est tenu par Paul Rasper, qui après avoir travaillé plusieurs années comme architecte s'est reconverti dans sa passion, le vélo. C'est lui qui tient le blog Vienna Cycle Chic avec Stephan Doleschal, photographe professionnel. La république Cycle Chic, on en reparle demain....

20 juin 2013

La culture vélo à Vienne, partie 4, la maison du vélo.

Dans le cadre de l'opération de communication Wien Rad Jahr 2013 (2013, l'année du vélo à Vienne), la ville a crée une maison du vélo. Située à deux pas de la mairie, la maison du vélo de Vienne se veut être un lieu d'échanges, d'informations et de services sur le vélo. Elle propose de nombreux documents ou études sur le vélo à Vienne et en Autriche, un espace lounge consacrée à la découverte de livres sur le vélo, d'un show room où sont exposés de nombreux différents modèles (vélo électriques, pliants, cargos, remorques, troisième roue...) des accessoires (sacoches, casques...) et d'une salle d'essai où les visiteurs peuvent essayer les vélos exposés.








En complément, la ville de Vienne a crée une extension mobile de la maison du vélo qui d'Avril à Septembre est localisée selon la période dans 15 emplacements différents. Des cours de mécanique sont régulièrement dispensés à la maison du vélo où dans son annexe mobile. Des cours de vélos écoles sont également proposés sur inscription ainsi que des bourses aux vélos. Plus de 10 000 personnes ont déjà fréquenté la maison du vélo ou son extension mobile depuis son lancement au début de l'année. En plus de ces activités, chaque semaine, un vélo est proposé lors d'un concours aux personnes fréquentant l'endroit.

19 juin 2013

La culture vélo à Vienne, partie 3, City Bike Wien.

La ville de Vienne commence à réfléchir à un système de vélo partagés en 1991. Un premier projet de 4000 vélos et 400 stations n'arrive pas à maturation. La réflexion reprend en 1997 et débouche en 2002 sur la mise en place du service Viennabike. Conçu sur le modèle du système de vélos en libre service de Copenhague et financé intégralement par la ville, 1500 vélos sont répartis dans 237 stations. Les vélos sont parqués dans des stations et sont utilisables comme un caddie de supermarché. Il suffit d'y insérer une pièce de monnaie et le vélo se détache et peut être utilisé.

Ce système est victime de beaucoup d'actes de vandalisme. De nombreux vélos sont repêchés dans le Danube. En complément de nombreux cyclistes s'approprient les vélos sur de longues durées pouvant parfois atteindre plus de 3 semaines alors que le système est prévu que pour de courtes durées.

Ces problématiques amènent la ville à rapidement repenser le système. Pour lutter contre le vandalisme, la ville souhaite transférer la responsabilité de l'usage sur le client grâce à l'utilisation de la carte bancaire pour louer un vélo. La ville cherche aussi à améliorer la rotation des vélos. Pour cela, elle propose un prix croissant selon le temps d'utilisation. La première heure est gratuite puis le prix évolue exponentiellement selon la durée de la location.

Sur la base de ces principes, la ville signe un marché avec Gewista la filiale autrichienne de JC Decaux. Le nouveau système, baptisé City Bike Wien, sera inauguré en 2003. Il s'agit alors du premier système de vélos en libre service tel qu'on le connait aujourd'hui dans de nombreuses villes du monde.




A son lancement, il propose 50 stations espacées d'une moyenne de 900 m qui sont localisées dans le centre ville et dans sa proche périphérie. Le nombre de station passe à 62 en 2007 et 110 depuis début 2013. City Bike recense aujourd'hui plus de 43 000 abonnés. La durée moyenne d'utilisation est de 20 minutes et près de 95% des trajets s'effectuent dans la première heure de gratuité.




Une des particularités de City Bike est d'être très en pointe sur l'information. Les bornes des stations envoient directement à chaque retour de vélo des données sur son état et permettent ainsi une intervention rapide des techniciens sur les vélos nécessitant une intervention. 




Si la station est complète, son écran indique et géolocalise automatiquement la station libre la plus proche. L'exploitant récupère également de nombreuses données sur les flux entre les stations ce qui lui permet d'adapter l'offre à la demande, de rectifier l'emplacement d'une station ou d'en proposer de nouvelles. Ainsi, City Bike Wien se vante comme le plus ancien mais le plus moderne des systèmes de vélos en libre service.