3 avr. 2013

Strasbourg expérimente le sas cycliste sans couloir d'approche aux carrefours à feux

La Communauté urbaine de Strasbourg (CUS) expérimente depuis avril 2011 avec l'autorisation de la Délégation à la sécurité et à la circulation routière (DSCR), le sas cycliste sans couloir d’approche aux carrefours à feux. Cet aménagement est une déclinaison plus minimaliste du sas vélo dont vous trouverez tous les renseignements sur cette fiche méthodologique du CERTU. Dans la réglementation actuelle, le sas est uniquement autorisé lorsque le cycliste bénéficie d’un aménagement qui lui permet d’y accéder.

Sas avec couloir d'approche, rue Mélanie, Strasbourg
La CUS a demandé à la DSCR de pouvoir expérimenter ce nouveau dispositif sans couloir d’approche sur 4 carrefours de la route de Bischwiller. Cet axe historique et commerçant qui a été réaménagé au milieu des années 2000 supporte aujourd’hui un trafic de près de 15 000 véhicules jour sur son tronçon le plus chargé (contre 20 000 avant réaménagement).

Le parti pris par les élus lors du réaménagement a été de ne pas équiper cet axe d’aménagements cyclables pour y conserver du stationnement automobile afin de répondre à la demande des commerçants (no parking = no business!). Un aménagement cyclable parallèle à la route a été aménagé dans des petites rues mais celui-ci se révèle peu pratique à l’utilisation (vallonné, mauvaise visibilité aux intersections, itinéraire moins direct…) et surtout totalement déconnecté de l’offre de commerces et de services présente sur la route de Bischwiller.

Les 4 carrefours concernés par l’expérimentation sont :
  • Route de Bischwiller / rue de la mairie
  • Route de Bischwiller / rue de Wissembourg
  • Route de Bischwiller / rue de Bitche
  • Route de Bischwiller / avenue de Périgueux
Sur ces 4 carrefours, le cycliste est autorisé à franchir la ligne d’effet de feu (marquage en pointillé au sol) devant laquelle les automobilistes doivent s’arrêter quand le feu est rouge et à se placer dans le sas. Pour cela, ils doivent remonter la file de voiture en doublant par la gauche comme le prévoit le code de la route.

Cohabitation dans le sas même si les deux roues motorisés n'y sont pas autorisés


Les résultats de cette expérimentation sont positifs. Aucuns accidents mettant en cause ces aménagements ont été recensés. Le sas est également globalement bien respecté par les automobilistes et cette évolution apporte un véritable plus aux cyclistes même si certains n'ont pas encore compris son fonctionnement. Une campagne de communication expliquant le fonctionnement spécifique de ces 4 carrefours pour les cyclistes pourrait mieux faire connaitre ce dispositif.

Mauvaise utilisation ou ignorance du sas
 La CUS a demandé à la DSCR de prolonger l’expérimentation sur ces 4 carrefours et de l’étendre sur 5 nouveaux de la ville de Strasbourg. La réponse de la DSCR est attendue avant l’été. I Bike Strasbourg vous tiendra informé de l’évolution de cette expérimentation.

3 commentaires:

  1. I think cycle boxes should be highlighted so motorists can stay way far away from them. =)

    RépondreSupprimer
  2. Hi Chris,

    Cycle box are highlighted, maybe not sufficinetly. I think authorities have to communicate about them toward cyclists, motorcyclists and automobilists...

    RépondreSupprimer
  3. Mi opinias, ke tiuj kreajoj estas neutilaj. Oni malcile povas atingi ilin.
    Tamen, gravas instali en ciuj lokoj por havi komunan traktadon de la vojkrucoj.

    RépondreSupprimer