5 févr. 2013

Bangladesh Rickshaw

Jean Louis Massard, auteur du livre Bangladesh Rickshaw était à Strasbourg vendredi soir pour présenter son voyage au Bangladesh sur les traces des rickshaw-wallahs, ces conducteurs de vélo taxi.


En 2008, l'auteur décide de partir au Bangladesh afin de faire tomber les préjugés sur les rickshaw-wallahs et de mettre un terme aux médisances et aux fantasques qui circulent sur les conducteurs de vélos taxis de ce pays où les rickshaws sont très largement utilisés pour le transport des personnes et des marchandises. Les spécialistes estiment à 500000 le nombre de Rickshaws à Dhaka. La décoration de ces vélos est une particularité du Bangladesh. Elle est devenue au fil des années un véritable art populaire

Au fil de son périple, Jean Louis Massard, nous fait découvrir, au guidon de son tricycle, les quartiers populaires de Dhaka, mais aussi les campagnes verdoyantes et humides du Bangladesh et l'univers des compagnies de Rickshaw. Il partage de nombreux moments avec les rickshaw-wallahs et tisse rapidement de solides liens avec eux malgré la barrière de langue.

Ce printemps, Jean Louis Massard est retourné au Bangladesh afin de développer un système permettant d'installer des vitesses sur les rickshaws. Il a installé, sur le rickshaw de son ami Mustaffa, un système permettant de disposer de plusieurs vitesses qui lui facilite grandement ses déplacements. Jean Louis souhaite maintenant pouvoir trouver les pièces et la main d'œuvre locale pour promouvoir ce projet avec l'aide d'une ONG.

Lors de son voyage en 2008, Jean Louis Massard a également fait la connaissance d'une anthropologue américaine qui étudie la décoration des rickshaws. Ensemble, ils essayent de faire revivre deux expositions sur l'art populaire de la décoration des vélos taxis bengalis qui croupissent dans les caves d'un musée de Dhaka. Ils souhaitent ainsi défendre et promouvoir cet art qui commence à être malmené par des rickshaws publicitaires peints notamment aux couleurs d'une boisson américaine brune et gazeuse...


Par la précision de sa plume qu'il manie comme un pinceau, l'auteur nous expose de magnifiques tableaux de ce pays qu'il aime tant. Avec Bangladesh Rickshaw, vous partirez à la découverte d'une catégorie de personnes faussement décriée, au sein d'un pays méconnu, sans quitter votre confortable fauteuil et avoir à tirer les 80 kg d'un rickshaw. Vous pouvez vous procurer le livre ici, avoir un aperçu du diaporama présenté vendredi en fin d'après midi ici ou découvrir plus en profondeur le voyage de Jean Louis Massard sur son blog

A noter que durant tout son voyage, Jean Louis Massard avait placardé sur son rickshaw l'avis de recherche de Jean Baptiste Talleu, cycliste français disparu depuis décembre 2007 en Inde. Plus d'informations à l'adresse suivante: http://www.jbtalleu.com/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire