15 janv. 2013

«Cédez-le-passage cycliste au feu»

Fabienne Keller, Maire de Strasbourg présente en mai 2007 à Hubert Peigne, Coordonnateur interministériel pour le développement et l'usage du vélo, le projet de tourne à droite au feu rouge pour les cyclistes, dispositif qui existe aux Pays-Bas et en Belgique depuis plusieurs décennies. Le ministère de l'Equipement donne son feu vert début 2008 pour une expérimentation dans différentes villes françaises (Bordeaux, Nantes...) et à 5 carrefours de Strasbourg.


Cette expérimentation a permis de mettre en lumière les résultats positifs suivants :
• Absence d’accident lié à l’autorisation accordée au cycliste de tourner à droite (ou de passer tout droit au carrefours en « T ») au feu rouge ;
• Aucune incidence négative sur le respect du feu pour les autres mouvements ou aux autres
carrefours ;
• Des pratiques cyclistes jusque-là erratiques mieux canalisées ;
• Des cyclistes qui restent sur la chaussée et qui ne coupent plus par le trottoir pour éviter le feu.



Si bien que depuis début 2012, la règlementation de la signalisation routière donne la possibilité aux collectivités locales d’autoriser les cyclistes qui veulent tourner à droite ou aller tout droit, dans certains carrefours à feux adaptés, à céder le passage au lieu de s’arrêter au feu rouge.


Pendant la phase d’élaboration de cette nouvelle disposition réglementaire, l’appellation « tourne à droite », terme technique lié à l’exploitation des carrefours, a été majoritairement employée. L’utilisation d’une nouvelle dénomination, adaptée à une communication grand public, se révèle nécessaire.
Suite aux premiers retours d’expérience, il apparaît en effet que l’expression actuelle est source d’incompréhension pour les médias et les usagers :

  • L’obligation de céder le passage aux autres usagers pour le cycliste est souvent oubliée et la mesure est parfois caricaturée, jusqu’à être présentée comme un moyen d’encourager les cyclistes à adopter un comportement non prudent en carrefour ;
  • Le « tourne-à-droite » est une expression réductrice car la réglementation prévoit également l’autorisation de poursuite en mouvement direct dans les carrefours en T.

C’est pourquoi la communauté technique a choisi d’adopter l’appellation « cédez-le-passage cycliste au feu ». La communication autour de ce dispositif devrait s’en trouver améliorée.


Ce dispositif est maintenant entré dans sa phase de mise en œuvre : il a été déployé en 2012 dans de nombreuses villes. Au 1er décembre 2012, trois communes de l'agglomération strasbourgeoise ont mis en œuvre cette nouvelle autorisation; Strasbourg sur 60 carrefours depuis début 2012 et plus récemment Hoenheim au Nord sur 10 carrefours et Oberhausbergen à l'Ouest sur 5 carrefours... D'autres communes de l'agglomération devraient également mettre en place ce dispositif durant l'année 2013.

2 commentaires:

  1. merci de bien vouloir citer vos sources et de mettre des guillemets quand vous citez un texte importé d'un autre site, vous gagnerez en crédibilité...

    RépondreSupprimer
  2. Merci de votre remarque. Les sources de cet article sont des documents du CERTU (voir dernier paragraphe) et divers articles de presse dont les DNA. Les photos sont de moi.

    Je serai plus précis la prochaine fois...

    RépondreSupprimer