10 déc. 2012

La culture vélo à Lyon - partie 1 - La politique cyclable du Grand Lyon

Après la 14ème fête des lumières, I bike Strasbourg vous propose de rester à Lyon et de découvrir pendant une semaine la culture vélo entre Rhône et Saône. La capitale des Gaules est reconnue internationalement depuis 2005 pour son système de vélos en libre service baptisé Vélo’v. Même s’il n’a pas été le premier, Vélo’v a démocratisé ce concept grâce à l’échelle de déploiement de ce service. Cependant, une politique cyclable ne peut pas se résumer uniquement à un service de vélos en libre service aussi performant soit-il…

Nouveaux feux cyclistes avec les roues pleines pour une meilleure visibilité
Aussi, le Grand Lyon, en charge de la politique des déplacements et donc du vélo a publié en 1998, sa première charte de développement de l’usage du vélo. Ce document considère le développement du vélo urbain comme une priorité d’intérêt général et allouait des budgets supplémentaires au vélo passant de 1,5 millions d’euros par an à 10 millions. Malgré cela, les premières lignes de tram modernes mises en service en 2001 à Lyon n’ont pas été accompagnées systématiquement d’aménagements cyclables (pont Galliéni, cours Berthelot…).

Les berges du Rhône devant l’Hôtel Dieu
Grâce au premier plan modes doux élaboré en 2003, le Grand Lyon n’a pas refait les mêmes erreurs pour les lignes de tram T3, T4 et T5 qui sont complétées par des aménagements cyclables continus. Ce document a permis la réalisation de 10 km d’aménagements par an sur la période 2003/2008 et le lancement de Vélo’v en 2005.
Passerelle pietons/cycles du collège sur le Rhône
En 2009, le Grand Lyon publie son second plan des modes doux. Il ambitionne de doubler l’usage du vélo en 2014 et de le tripler à l’horizon 2020 pour arriver à 7,5% des déplacements quotidiens réalisés à vélo et planifie la réalisation de 30 à 50 km d’aménagements par an. Ces objectifs se traduisent sur le terrain par l’aménagement du Pont Morand où une voie de circulation a été réaffectée à une piste bidirectionnelle ainsi que la rue de la Part Dieu, qui propose un aménagement permettant de relier les quais du Rhône à la Part Dieu et à l’Est lyonnais le long de la piste cyclable du T3 vers Meyzieu. L’agglomération étant marquée dans sa partie ouest par des reliefs (colline de Fourvière, de la Croix Rousse, Mont d'Or…), le Grand Lyon propose depuis 2012 une aide financière de 250€ pour ses résidents souhaitant s’équiper de vélos à assistance électrique.
Le pont de la Guillotière équipé d'une bande cyclable dans chaque sens
2013 verra la réalisation de deux nouveaux aménagements majeurs. Le premier sur la rive droite de la Saône. Le second plus emblématique consistera en l’aménagement d’une nouvelle galerie de sécurité du tunnel de la Croix Rousse pour les vélos, piétons et autres rollers. Ce projet comprend toute une dimension ambiance et sécurisation afin qu’il ne devienne pas aussi glauque que le passage souterrain de Perrache qui relie le pont Galliéni au quartier de la Confluence.
Marquage réglementaire d'une traversée piétons/cycles à un carrefour à feux
Malgré ces actions, de grandes lacunes existent encore dans le réseau cyclable. Très peu de contre sens cyclables sont proposés, le cédez le passage cycliste au carrefour à feux et les zones de rencontres n'existent pas, la zone 30 de la Presqu'île n’est pas respectée car pas ou mal aménagée. Les aménagements cyclables quand ils ne sont pas réalisés avec des candélabres en plein milieu (Pont Wilson) servent trop souvent de seconde file de stationnement. En complément, le stationnement des vélos dans les parkings en ouvrage est devenu payant en 2011.
Pont Wilson : un bel exemple de ce qu'il ne faut pas faire : piste cyclable sur le trottoir dans l'alignement des candelabres!
Le Grand Lyon a fait de gros efforts pour le développement du vélo depuis le début des années 2000. Cependant de nombreux points restent à travailler ou à affiner si le Grand Lyon veut atteindre les objectifs de diminution de la pollution atmosphérique qu'il s'est fixé à l'horizon 2020 dans son plan climat.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire