15 oct. 2012

La culture vélo à Copenhague - partie 6 - Cycle Chic

L'histoire de Cycle Chic a commencé en Juin 2007, lorsque Mikael Colville-Andersen, journaliste, cinéaste et photographe commence à publier sur internet ses photos sur la culture vélo à Copenhague.

Première photo publiée sur Copenhague Cycle Chic en juin 2007
Le public accueille positivement les photos. L'intérêt pour la place du vélo dans le quotidien des habitants de la capitale danoise dépasse très rapidement le Danemark. Mikael Colville-Andersen a développé une idée originale et qui plait. Cycle Chic est destiné à exposer l'art de se déplacer à vélo au quotidien avec style et élégance. Une des devises de Cycle Chic est « Style over Speed » expression qui se traduit dans la langue de Molière par « le style plutôt que la vitesse...». Voici quelques photos de cyclistes copenhaguois rencontrés cet été. Vous comprendrez sans doute pourquoi ce mouvement est né dans la capitale danoise...









 





Cycle Chic a pour but de développer la culture vélo en démontrant que celui-ci est un mode de déplacement efficace et qu'il joue un rôle essentiel dans l'amélioration de la qualité de vie dans nos villes. Si bien que le nombre de blogs inspirés par Copenhague Cycle Chic se sont développés depuis 2007.


Aujourd'hui des villes du monde entier ont repris officiellement le concept. On retrouve des nombreux blogs en Europe (Amsterdam, Vienne, Londres, Barcelone, Budapest, Berlin...) et d'autres au delà du vieux continent à Sydney, Mexico, Vancouver ou encore Los Angeles...

Les principes du mouvement Cycle Chic se résument en un manifeste comportant 10 points.

  1. J’ai choisi d’être élégant à vélo, aussi, je privilégierai toujours le style à la vitesse,
  2. Je suis un cycliste responsable qui contribue visuellement à un paysage urbain plus agréable esthétiquement,
  3. Sans être particulièrement étiqueté comme un « activiste du vélo », je suis conscient que ma simple présence dans le paysage urbain inspirera d'autres personnes à pratiquer le vélo,
  4. Je pédalerais avec grâce, élégance et dignité,
  5. Je choisirai un vélo qui reflète parfaitement ma personnalité et mon style,
  6. Je considérerai mon vélo à la fois comme un simple moyen de transport, et aussi comme partie intégrante de mon propre style,
  7. J'essayerai toujours de faire en sorte que la valeur totale de mes vêtements soit supérieure à celle de mon vélo,
  8. J’aurai toujours un vélo «tendance», sans toutefois sacrifier à la mode des équipements indispensables à ma sécurité : un carter, un porte-bagages, une sonnette et un panier,
  9. Je respecterai le Code de la Route,
  10. Sous aucun prétexte je ne porterai ni posséderai de vêtements qui pourraient s’apparenter à un quelconque équipement vélo, cela à l’exception du port d’un casque, et à condition que ce soit un choix délibéré de ma part. 

En France, plusieurs villes ont leur blog, d'abord Bordeaux depuis octobre 2010 puis Paris en avril 2011, plus récemment Toulouse à la rentrée 2012, mais surtout Strasbourg Cycle Chic qui depuis juillet 2011 propose une mise à jour quotidienne et ceci grâce à la présence de près de 30 000 usagers quotidiens du vélo à Strasbourg et à la diversité des styles des "chiclistes" strasbourgeois...

9 commentaires:

  1. L'important au-delà de ce manifeste, c'est d'être soi-même au quotidien, à vélo. Actuellement le blog Cycle Chic de Copenhague résume l'esprit de la manière suivante : "Dress for your destination, not for your journey". C'est ça.
    Merci à IBS, et au plaisir de vous accueillir sur le blog.

    RépondreSupprimer
  2. Les points 7 et 8 sont un peu galvaudés. Sur les très belles photos de Vincent, je vois aussi des Cycle Cheap quoique Chics.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tout à fait Julie, les points 7 et 8 sont également un peu too much à mon gout. Petite précisions les photos ne sont pas de Vincent... mais c'est pas grave...

      Supprimer
  3. A Toulouse, il n'y avait plus de culture vélo comme moyen de déplacement depuis longtemps, c'était perçu comme l'affaire de convaincus, mais les choses changent !
    Le Cycle Chic permet de développer cette culture et de "banaliser" le déplacement à vélo ouvert à toutes et tous, chacun dans son style.

    Toulouse Cycle Chic
    http://toulousecyclechic.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  4. C'est bien continuez!!! Que dit le tout nouveau et controversé PDU de l'agglo sur les déplacements vélo? Je trouve juste un chiffre de 691 km de réseau cyclable...

    RépondreSupprimer
  5. Malheureusement le PDU est assez vide sur le plan vélo, il n'y a rien de concret, juste pas mal d'argent sur la table.
    Les conclusions du commissaire enquêteur (avis défavorable) sont assez contradictoires : d'un côté pas assez ambitieux pour la diminution de la voiture mais dans le même temps trop contraignant pour la voiture... Quand au vélo, il souligne fortement un remarque qui me parait assez isolée : un certain nombre pistes cyclables sont inutiles car .... peu fréquentées.... c'est sur qu'avec 3% de déplacement vélo on n'a pas encore de saturation du réseau vélo !

    RépondreSupprimer
  6. Effectivement les conclusions du commissaire enquêteur semblent contradictoires... Un aménagement cyclable s'il est bien conçu et bien localisé n'est jamais inutile !

    RépondreSupprimer
  7. La traduction du "Cycle Chic Manifesto" que vous reprenez ici contient un certain nombre d'erreurs assez regrettables. Je vous propose une traduction beaucoup plus proche de l'original ici : http://trk.free.fr/cyclechic/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Thomas, merci du commentaire,

      J'ai repris la version française présentée dans le lien officiel issu du blog Copenhagen Cycle Chic.

      http://www.copenhagencyclechic.com/2008/04/cycle-chic-manifesto.html

      Il y a quelques adaptations de langage mais sur le fond la version française est fidèle à la version originale sauf dans le dernier point sur le port du casque. Cependant j'adhère totalement avec ces principes et adaptations sauf peut être le 7 que je ne trouve pas forcément adapté surtout quand on roule sur de beaux vélos...

      Supprimer